June 24, 2020 / 6:09 AM / 2 months ago

Défilé militaire à Moscou à la veille d'un référendum constitutionnel

MOSCOU (Reuters) - Le président russe Vladimir Poutine a assisté mercredi à un défilé militaire spectaculaire sur la place Rouge qui, à la veille d’un référendum constitutionnel, pourrait lui permettre de relever sa cote de popularité et d’étendre ses pouvoirs jusqu’en 2036.

Le président russe Vladimir Poutine assistera mercredi à un défilé militaire, à la veille d'un référendum qui pourrait lui permettre d'étendre ses pouvoirs jusqu'en 2036. /Photo prise le 23 juin 2020/REUTERS/Sputnik/Alexei Nikolsky

La parade, qui aurait dû avoir lieu le 9 mai dernier pour le 75e anniversaire de la victoire de l’Union soviétique sur les nazis, avait été reportée en raison de l’épidémie de coronavirus.

Si des masques et des gants ont été distribués aux milliers de spectacteurs rassemblés dans les rues de Moscou en ce jour férié, certains ont toutefois jugé irresponsable d’avoir maintenu l’événement dans les circonstances sanitaires actuelles.

Le Kremlin a rejeté cette affirmation, s’appuyant sur les statistiques quotidiennes en baisse des contaminations dans la capitale russe.

Plus de 14.000 hommes, 200 véhicules blindés et 75 aéronefs ont ainsi pris part au défilé.

Entre lancements de missiles balistiques intercontinentaux, vol de bombardiers à capacité nucléaire et cortège de chars et de troupes russes, Poutine s’est montré disposé à coopérer avec ses voisins européens.

Il a en effet profité des commémorations pour leur rappeler que Moscou n’oublierait jamais le soutien des alliés de l’Union soviétique en temps de guerre, sur le front de l’Est.

“Nous sommes ouverts au dialogue et à la coopération sur les questions internationales les plus récentes”, a ajouté le président russe, qui espère voir les membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies organiser prochainement un sommet.

UN VOTE NATIONAL

La parade s’est ainsi déroulée à la veille d’un vote à l’échelle nationale planifié du 25 juin au 1er juillet. Le référendum porte sur une réforme constitutionnelle qui permettrait à Vladimir Poutine d’effectuer deux autres mandats de six ans à la présidence russe.

Telle qu’elle est à ce jour énoncée, la constitution lui interdit de se représenter lorsque son mandat prendra fin en 2024.

Selon l’institut de sondage VTsIOM, le “oui” devrait l’emporter avec 67 à 71% des voix, mais les détracteurs du Kremlin craignent la fraude électorale et crient à l’”imposture”.

Des analystes ont affirmé quant à eux que les autorités, soutenues par les médias d’État, utilisaient le défilé annuel pour renforcer la foi patriotique des Russes.

Le taux d’approbation de Poutine, actuellement de 59%, serait en effet à son niveau le plus bas depuis 1999, d’après le centre analytique indépendant Levada.

Après avoir critiqué le dirigeant russe pour sa détermination à organiser le défilé en dépit des risques liés à la pandémie, l’économiste Sergei Aleksashenko a déclaré : “Vladimir Poutine considère le défilé comme une réaffirmation de sa grandeur, de la grandeur du pays et de notre mémoire historique.”

Une dizaine de dirigeants mondiaux, pour la plupart originaires des pays de l’ex-URSS, étaient présents à l’événement.

Andrew Osborn; version française Camille Raynaud et Juliette Portala, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below