June 23, 2020 / 12:52 PM / 2 months ago

Les désaccords sur le désarmement nucléaire persistent entre Washington et Moscou

Les Etats-Unis veulent un traité nucléaire de grande envergure, a déclaré mardi l'envoyé spécial de Washington auprès de Moscou alors que les discussions entre les deux pays sur la signature d'un nouvel accord de réduction des armes stratégiques nucléaires achoppent. L'envoyé spécial du président américain pour le contrôle des armements, Marshall Billingslea (photo), a également ajouté que la Chine devrait être impliquée dans les pourparlers. /Photo prise le 23 juin 2020/REUTERS/Leonhard Foeger

VIENNE (Reuters) - Les Etats-Unis veulent un traité nucléaire de grande envergure, et pas seulement limité aux armes stratégiques, a déclaré mardi l’envoyé spécial de Washington auprès de Moscou alors que les discussions entre les deux pays sur la signature d’un nouvel accord de réduction des armes stratégiques nucléaires achoppent.

L’envoyé spécial du président américain pour le contrôle des armements, Marshall Billingslea, a également ajouté que la Chine devrait être impliquée dans les pourparlers.

Donald Trump a mis un frein en 2019 à la prolongation du traité bilatéral New Start de 2010 limitant les arsenaux nucléaires américains et russes, qui expire en février 2021, en proposant d’y inclure la Chine.

Pékin, qui disposerait d’un arsenal d’environ 300 armes nucléaires, a jusqu’ici rejeté la proposition du président américain, assurant que ses armes nucléaires n’ont qu’une vocation défensive et ne représentent pas une menace.

De son côté, Moscou, qui appelait à la reconduction du traité limitant à 1.550 le nombre de têtes nucléaires par Etat, serait favorable à un accord multilatéral incluant éventuellement la France et la Grande-Bretagne.

Interrogé sur la reconduction de New Start lors d’une conférence de presse mardi, Marshall Billingslea a déclaré qu’aucune décision n’avait été prise dans un sens ou l’autre.

Il s’exprimait au lendemain d’une première série d’entretiens avec le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergei Ryabkov.

Les deux parties ont convenu de la mise en place de plusieurs groupes de travail et d’un deuxième cycle de discussions qui se tiendra éventuellement fin juillet ou début août, en fonction des progrès réalisés, a ajouté Marshall Billingslea. Il n’a pas précisé le contenu de ces discussions.

Les désaccords entre Moscou et Washington subsistent, que ce soit sur l’extension du traité ou l’inclusion de la Chine, a déclaré mardi le vice-ministre russe des affaires étrangères, Sergey Ryabkov, à l’agence de presse russe Tass.

Francois Murphy, version française Kate Entringer, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below