June 19, 2020 / 4:36 PM / 2 months ago

Des traces du nouveau coronavirus dès décembre en Italie

Des traces du nouveau coronavirus SARS-CoV-2 ont été retrouvées dans des échantillons d'eaux usées récoltés à Milan et Turin en décembre 2019, ce qui implique que le virus était déjà présent dans le nord de l'Italie avant que la Chine ne signale les premiers cas. /Photo prise le 18 mai 2020/REUTERS/Flavio Lo Scalzo

LONDRES (Reuters) - Des traces du nouveau coronavirus SARS-CoV-2 ont été retrouvées dans des échantillons d’eaux usées récoltés à Milan et Turin en décembre 2019, ce qui implique que le virus était déjà présent dans le nord de l’Italie avant que la Chine ne signale les premiers cas.

L’Institut national italien de la santé (Istituto Superiore di Sanità, ISS) a examiné 40 échantillons recueillis dans des usines de traitement des eaux entre octobre 2019 et février 2020 et retrouvé des traces de SARS-CoV-2 dans des prélèvements effectués à Milan et Turin le 18 décembre 2019.

Le résultat complet de l’étude, partiellement publié jeudi, sera présenté la semaine prochaine, a précisé vendredi une porte-parole de l’ISS.

D’autres pays ont déjà détecté des traces du nouveau coronavirus avant que la Chine ne fasse état de ses premiers cas le 31 décembre dernier.

En France, une étude publiée dès le 5 mai a montré qu’un homme avait été infecté par le virus le 27 décembre, près d’un mois avant que les autorités ne confirment les premiers cas sur le territoire.

Giuseppina La Rosa, qui a codirigé les recherches de l’ISS, a déclaré que l’étude menée par l’institut permettra de mieux comprendre comment le virus a commencé à circuler en Italie. “Cela n’implique pas forcément que les principales chaînes de transmission ayant conduit au développement de l’épidémie dans notre pays trouvent leur origine dans ces tout premiers cas”, a-t-elle ajouté.

Des traces du virus ont été également retrouvées dans des eaux usées à Bologne, Milan et Turin en janvier et février 2020. Aucune trace n’a été décelée dans les échantillons remontant à octobre et novembre 2019.

Kate Kelland, version française Jean-Stéphane Brosse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below