June 19, 2020 / 9:46 AM / 2 months ago

L'Europe collabore avec les Etats-Unis sur une réforme de l'OMS

BRUXELLES (Reuters) - Les gouvernements européens collaborent avec les Etats-Unis pour réformer l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a-t-on appris auprès d’un haut responsable sanitaire d’un pays membre, signe que l’Europe partage certaines des préoccupations qui ont incité Washington à claquer la porte de l’agence onusienne.

Les gouvernements européens collaborent avec les Etats-Unis pour réformer l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a-t-on appris auprès d'un haut responsable sanitaire d'un pays membre, signe que l'Europe partage certaines des préoccupations qui ont incité Washington à claquer la porte de l'agence onusienne. /Photo d'archives/REUTERS/Denis Balibouse

Selon ce haut responsable, qui a requis l’anonymat, le Royaume-Uni, l’Allemagne, la France et l’Italie ont entamé des discussions au niveau technique avec les Américains.

L’objectif, explique-t-il à Reuters, est de garantir l’indépendance de l’OMS, allusion aux allégations selon lesquelles l’organisation s’est montrée trop proche de la Chine dans sa réponse à l’émergence du nouveau coronavirus en début d’année.

“Nous discutons des moyens de protéger le mécanisme de gestion d’urgence de l’OMS de l’influence d’un quelconque pays”, résume ce haut responsable.

Parmi les pistes de réforme évoquées, celle d’un changement du système de financement de l’OMS pour garantir sa viabilité à long terme. L’OMS fonctionne actuellement avec un budget sur deux ans, “ce qui peut nuire à son indépendance”, dans le cas de figure où elle doit lever des fonds auprès des pays donateurs au beau milieu d’une crise sanitaire, ajoute-t-il.

Le président américain Donald Trump a annoncé le 29 mai dernier qu’il mettait fin aux relations des Etats-Unis avec l’OMS, estimant que l’institution était devenue une marionnette de la Chine.

Côté européen, la ligne était jusque-là de procéder avant toute chose à une évaluation de la réponse de l’OMS à la crise du coronavirus avant d’en appeler à d’éventuelles réformes.

Mais le compte rendu d’une réunion des ministres européens de la Santé la semaine dernière montre que l’UE entend afficher une ligne plus dure en faveur des réformes tout en cherchant à exercer à l’avenir une plus grande influence au sein de l’OMS.

“L’UE et ses pays membres doivent jouer un rôle plus important au niveau global”, ont insisté les ministres allemand et français de la Santé.

Le bloc et ses Etats membres ont financé le budget de 5,6 milliards de dollars (5 milliards d’euros) de l’OMS sur la période 2018-2019 à hauteur de 11% environ, contre 15% pour les Etats-Unis et seulement 0,2% pour la Chine.

version française Jean-Stéphane Brosse, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below