June 18, 2020 / 11:45 AM / 2 months ago

Moscou rejette les accusations de meurtre d'un ex-séparatiste tchétchène à Berlin

BERLIN/MOSCOU (Reuters) - Convoqué jeudi par le ministère allemand des Affaires étrangères, l’ambassadeur de Russie à Berlin a rejeté les accusations “infondées” selon lesquelles son pays aurait ordonné le meurtre d’un ancien rebelle tchétchène l’an dernier dans la capitale allemande, rapportent les agences de presse russes Interfax et RIA Novosti.

Convoqué jeudi par le ministère allemand des Affaires étrangères, l'ambassadeur de Russie à Berlin a rejeté les accusations "infondées" selon lesquelles son pays aurait ordonné le meurtre d'un ancien rebelle tchétchène l'an dernier dans la capitale allemande, rapportent les agences de presse russes Interfax et RIA Novosti. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Gaillard

Sergueï Netchaïev a ajouté que son pays riposterait si l’Allemagne prenait de nouvelles initiatives à son encontre.

Le parquet fédéral allemand a accusé dans la journée la Russie de l’assassinat d’un ancien membre de la guérilla tchétchène de nationalité géorgienne, tué en août dernier à Berlin, et a annoncé la mise en examen d’un ressortissant russe.

Le suspect, identifié seulement sous le nom de Vadim K., est poursuivi pour meurtre et port d’arme illégal, précise-t-il dans un communiqué.

“L’accusé a accepté de tuer sur ordre d’autorités étatiques. Il espérait une récompense financière ou partageait l’intention des commanditaires de tuer un opposant politique et de se venger ainsi de sa participation à des conflits antérieurs avec la Russie”, ajoute-t-il.

Le gouvernement allemand a fait savoir par la suite qu’il prenait très au sérieux la déclaration du parquet et se réservait le droit d’adopter de nouvelles mesures. Le porte-parole du cabinet allemand a rappelé que deux membres du personnel de l’ambassade de Russie à Berlin avaient été expulsés en décembre.

“Il est scandaleux qu’au nom du gouvernement russe, un homicide ait eu lieu en plein jour au coeur de Berlin”, a déclaré de son côté à Reuters le député Jürgen Hardt.

Coordinateur des élus du bloc conservateur d’Angela Merkel en matière de politique étrangère, il appelé le gouvernement allemand à rallier le soutien de ses partenaires de l’Union européenne.

“Aussi longtemps que des hauts responsables russes protégeront les auteurs du meurtre du Tiergarten, le gouvernement fédéral ne devra pas reculer devant des sanctions. Et il devra aussi rallier nos partenaires européens”, a-t-il dit.

Zelimkhan Khangoshvili, qui était âgé de 40 ans, a été tué de deux balles dans la tête le 23 août 2019 dans un parc du centre de la capitale allemande alors qu’il se rendait à la mosquée.

Michael Nienaber à Berlin et Andrey Ostroukh à Moscou; version française Jean-Philippe Lefief et Juliette Portala, édité par Blandine Hénault et Henri-Pierre André

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below