June 16, 2020 / 4:46 AM / 2 months ago

Les Etats-Unis accusent Maduro de chercher à influencer les prochaines élections

Le secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo. Le gouvernement américain a accusé lundi le président vénézuélien, Nicolas Maduro, d'installer "illégalement" une nouvelle commission électorale nationale chargée de superviser les élections législatives devant se tenir cette année. /Photo d'archives/REUTERS/Yana Paskova

CARACAS (Reuters) - Le gouvernement américain a accusé lundi le président vénézuélien, Nicolas Maduro, d’installer “illégalement” une nouvelle commission électorale nationale chargée de superviser les élections législatives devant se tenir cette année.

La Cour suprême vénézuélienne a nommé les nouveaux membres de cette commission la semaine dernière. Le chef de file de l’opposition, Juan Guaido, avait alors dénoncé une tentative d’influencer le scrutin et avait signifié qu’il ne reconnaîtrait pas cette nouvelle commission.

Il est prévu par la Constitution que le parlement désigne les membres de la commission électorale, mais la plus haute juridiction du pays a estimé qu’il n’y était pas parvenu.

Juan Guaido est reconnu par de nombreux pays, dont les Etats-Unis, comme le président légitime du Venezuela par intérim.

Le secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo a déclaré dans un communiqué que Maduro manipulait la Constitution vénézuélienne et que la nouvelle commission ne parviendrait pas à rassembler les conditions nécessaires à la tenue d’élections libres et équitables.

Angus Berwick; version française Camille Raynaud

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below