June 12, 2020 / 5:49 AM / 2 months ago

Trump prévoit un décret sur la police, exclut une réforme majeure

DALLAS (Reuters) - Le président américain Donald Trump a annoncé jeudi son intention de publier un décret sur la police, mais s’est dit opposé à une vaste réforme, en réponse aux manifestations aux Etats-Unis contre les discriminations raciales et la brutalité policière après la mort de George Floyd à Minneapolis.

Le président américain Donald Trump a annoncé jeudi son intention de publier un décret sur la police, mais s'est dit opposé à une vaste réforme, en réponse aux manifestations aux Etats-Unis contre les discriminations raciales et la brutalité policière après la mort de George Floyd à Minneapolis. /Photo prise le 11 juin 2020/REUTERS/Jonathan Ernst

S’exprimant depuis une église de Dallas, au Texas, lors d’un déplacement calqué sur un événement de campagne électorale, il a indiqué que le décret présidentiel inciterait les départements de la police à adopter des normes nationales pour le recours à la force.

Donald Trump a déclaré que son administration allait aussi pousser pour une meilleure formation des policiers et pour des programmes pilotes visant à faire collaborer forces de l’ordre et travailleurs sociaux lors d’interventions.

Le chef de la Maison blanche a cependant tourné en ridicule les appels d’activistes en faveur d’une limitation du financement de la police pour allouer ces fonds à des programmes éducatifs, sociaux et locatifs notamment.

Il a exprimé à plusieurs reprises son soutien à la police et estimé qu’aucun progrès ne serait effectué en étiquetant des millions d’Américains comme racistes.

“Au cours des derniers jours, il y a eu un débat vigoureux sur la manière de garantir l’équité, l’égalité et la justice pour l’ensemble de notre population”, a dit Trump.

“Malheureusement, certains essaient de diviser et de pousser pour des mesures extrêmes - que nous ne prendrons pas - qui produiraient seulement davantage de pauvreté, de crime, de souffrance. Cela inclut les efforts radicaux visant à priver de fonds et démanteler la police”, a-t-il poursuivi.

Le président américain s’était attiré des critiques pour avoir appelé les gouverneurs du pays à réprimer les manifestations et prévenu qu’il enverrait l’armée dans les villes incapables de rétablir l’ordre.

Donald Trump a dit jeudi que la police devait pouvoir recourir à la force, mais cela “avec compassion”. Les policiers doivent être en mesure de “dominer les rues”, a-t-il poursuivi, en référence aux troubles qui ont émaillé certaines manifestations.

Le Sénat, contrôlé par les pairs républicains de Trump, a entamé une réflexion sur une réforme de la police. L’opposition démocrate a dévoilé lundi un projet de loi sur la question.

Steve Holland, avec Daphne Psaledakis; version française Jean Terzian

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below