June 10, 2020 / 3:22 PM / 2 months ago

USA: Le Sénat choisit un républicain noir pour la réforme de la police

WASHINGTON (Reuters) - Mitch McConnell, le chef de file de la majorité républicaine au Sénat américain, a confié à Tim Scott, l’unique sénateur noir au Congrès, le soin de coordonner les réflexions du groupe sur une réforme de la police, en réponse au mouvement de protestation suscité par la mort de George Floyd.

Mitch McConnell (photo), le chef de file de la majorité républicaine au Sénat américain, a confié à Tim Scott, l'unique sénateur noir au Congrès, le soin de coordonner les réflexions du groupe sur une réforme de la police, en réponse au mouvement de protestation suscité par la mort de George Floyd. /Photo prise le 9 juin 2020/REUTERS/Leah Millis

Soulignant la longue lutte pour l’égalité raciale et la vie de Tim Scott en tant qu’Afro-américain, Mitch McConnell a déclaré devant la presse: “Je pense que la meilleure façon pour les républicains au Sénat d’aller de l’avant est d’écouter l’un des nôtres, qui a eu ces expériences”.

Les images de l’arrestation à Minneapolis le 25 mai de George Floyd, un Noir de 46 ans, ont soulevé une vague de colère contre la police américaine accusée de racisme et de brutalité contre la communauté afro-américaine. Ce dernier est décédé après qu’un policier blanc a pressé son genou sur son cou pendant près de neuf minutes.

Dans le camp républicain Tim Scott avait été l’un des premiers à réagir. Il avait écrit sur Twitter il y a deux semaines: “Licencier les officiers (de police) qui ont tué #GeorgeFloyd est le premier pas. Le deuxième? Arrêtez-les”.

Il a également repris en hashtag “Je ne peux pas respirer”, les derniers mots prononcés par George Floyd et désormais affichés dans les manifestations en son hommage aux Etats-Unis et dans le monde.

Tim Scott a raconté avoir également fait l’objet d’arrestations et d’interrogations par la police malgré son statut de sénateur.

Mardi, il a souligné l’importance d’une décision rapide et ferme sur le sujet.

“Je pense qu’il est important que ce pays prenne une position et une position très forte affirmant:” Nous écoutons, nous entendons et nous réagissons”, a-t-il déclaré à la presse, estimant que le choix n’était pas “binaire” entre soutenir la police et les minorités.

Proche du courant conservateur, Tim Scott a refusé de rejoindre le Caucus noir, représentant la communauté afro-américaine, et a récemment salué le bilan du président Donald Trump dans les questions raciales.

Tim Scott a cependant travaillé avec la sénatrice démocrate de Californie Kamala Harris et le sénateur du New Jersey Cory Booker sur une proposition de loi démocrate visant à lutter contre les violences policières et les discriminations raciales aux Etats-Unis, qui a été présentée mardi.

Il s’est dit optimiste sur les chances de parvenir à un accord entre républicains, démocrates et la Maison Blanche afin que cette proposition devienne une loi.

Version française Claude Chendjou, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below