June 9, 2020 / 2:00 PM / 2 months ago

L'UE accepte d'aménager le plan carbone du transport aérien

L'Union européenne a accepté mardi d'aménager le programme de réduction des émission de CO2 du transport aérien en raison des conséquences de l'épidémie de coronavirus, une décision interprétée par les détracteurs du système comme l'octroi d'un véritable permis de polluer aux compagnies. /Photo d'archives/REUTERS/Michaela Rehle

BRUXELLES (Reuters) - L’Union européenne a accepté mardi d’aménager le programme de réduction des émission de CO2 du transport aérien en raison des conséquences de l’épidémie de coronavirus, une décision interprétée par les détracteurs du système comme l’octroi d’un véritable permis de polluer aux compagnies.

Alors que la plupart des avions restent cloués au sol, ce qui se traduit à la fois par des suppressions d’emplois mais aussi une réduction des émissions polluantes, le secteur a fait pression sur les 27 afin d’obtenir une modification de l’année de référence pour la réduction des émissions des vols internationaux.

En vertu du programme Corsia (Carbon Offsetting and Reduction Scheme for International Aviation), les compagnies aériennes doivent acheter des “unités d’émission” si elles dépassent la moyenne de leurs émissions réalisées en 2019 et 2020.

L’Association internationale du transport aérien (IATA) demande désormais que la base de référence soit uniquement 2019 et non 2020 également, année qui sera marquée par une forte baisse des émissions en raison de la crise liée à la pandémie.

Les 27 membres de l’UE ont décidé mardi de répondre favorablement à cette demande.

Ce changement de règles reflète “les conditions extrêmement difficiles” du transport aérien liées à la pandémie, a déclaré le ministre croate des Transports, Oleg Butkovic, qui mène les discussions européennes.

Le programme Corsia laisse sceptique plusieurs organisations écologistes, pour qui ce système n’empêchera pas les compagnies aériennes d’émettre des quantités importantes de CO2 pendant encore de très nombreuses années.

Kate Abnett et Marine Strauss, version française Diana Mandiá, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below