June 8, 2020 / 5:23 AM / 2 months ago

GB: Les manifestations anti-racisme "minées" par des voyous, selon Johnson

Les manifestations en Grande-Bretagne contre les discriminations raciales ont été "minées" par des voyous, a déclaré dimanche le Premier ministre britannique Boris Johnson, prévenant que les responsables des débordements devront rendre des comptes. /Photo prise le 7 juin 2020/REUTERS/Hannah McKay

LONDRES (Reuters) - Les manifestations en Grande-Bretagne contre les discriminations raciales ont été “minées” par des voyous, a déclaré dimanche le Premier ministre britannique Boris Johnson, prévenant que les responsables des débordements devront rendre des comptes.

Plusieurs dizaines de milliers de personnes sont descendues dimanche pour une deuxième journée consécutive dans les rues de Londres pour dénoncer les violences policières après la mort d’un homme afro-américain, George Floyd, lors de son interpellation par la police de Minneapolis, aux Etats-Unis.

Le rassemblement dans la capitale anglaise s’est déroulé dans le calme, mais conclu par des échauffourées entre un petit nombre d’individus et des officiers de la police montée, près de la résidence du Premier ministre à Downing Street.

La police a indiqué avoir procédé dimanche à l’arrestation de 12 personnes dans le centre de Londres pour troubles à l’ordre public. Vingt-neuf personnes avaient été arrêtées la veille dans la capitale anglaise.

Vingt-sept officiers de police ont été blessés lors d’agressions “choquantes et complètement inacceptables” au cours des manifestations contre le racisme organisées durant la semaine écoulée, a déclaré la cheffe de la police londonienne, Cressida Dick.

A Bristol, dans le sud-ouest du pays, des manifestants ont mis à bas la statue d’Edward Colston, un marchand d’esclaves britannique du XVIIe siècle.

Les autorités avaient appelé les manifestants à ne pas se regrouper de nouveau à Londres dimanche, évoquant les risques de propagation du coronavirus. Mais les manifestants se sont de nouveau amassés dans une rue menant à l’ambassade des Etats-Unis, près de la Tamise.

“La population a le droit de manifester pacifiquement et en respectant la distanciation sociale mais elle n’a pas le droit d’attaquer la police”, a dit Boris Johnson sur Twitter.

“Ces manifestations ont été minées par des voyous - et c’est une trahison de la cause qu’elles visent à servir. Les responsables devront rendre des comptes”, a-t-il ajouté.

Michael Holden et Guy Faulconbridge; version française Jean Terzian

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below