June 5, 2020 / 5:08 PM / 2 months ago

L'Espagne assouplit davantage les restrictions mais ne rouvre pas encore ses frontières

L'Espagne assouplira davantage ses mesures de confinement à partir de lundi mais n'ouvrira pas ses frontières aux touristes étrangers avant le 1er juillet, a déclaré vendredi le gouvernement espagnol. La ministre espagnole du Tourisme Reyes Maroto (en photo) a déclaré jeudi lors de sa conférence de presse que les frontières terrestres seraient rouvertes à partir du 22 juin, /Photo d'archives/REUTERS/Sergio Perez

MADRID (Reuters) - L’Espagne assouplira davantage ses mesures de confinement à partir de lundi mais n’ouvrira pas ses frontières aux touristes étrangers avant le 1er juillet, a déclaré vendredi le gouvernement espagnol.

Dans les villes les plus touchées par l’épidémie, Madrid et Barcelone, les clients pourront enfin s’installer à l’intérieur des bars et des restaurants et non seulement en terrasse, tandis que les enfants seront libres de jouer dehors à tout moment de la journée.

La ministre espagnole du Tourisme Reyes Maroto a déclaré jeudi lors de sa conférence de presse que les frontières terrestres seraient rouvertes à partir du 22 juin, ce qui a provoqué les critiques du Portugal voisin, qui n’a pas encore fixé de date pour la réouverture de ses propres frontières.

En réaction, Madrid a précisé que les contrôles aux frontières pourraient être prolongés au-delà du 21 juin et que le tourisme international reprendrait le 1er juillet, sans donner de détails sur la réouverture des frontières avec la France et le Portugal.

Selon le ministre belge de l’intérieur Pieter De Crem, tous les pays de la zone Schengen, sauf l’Espagne, ont manifesté leur volonté de rouvrir les frontières à partir du 15 juin.

Le pays, qui a enregistré 27.134 décès et 240.978 cas de contamination au nouveau coronavirus depuis le début de l’épidémie, a entamé mercredi un deuil national de dix jours, le plus long sous la démocratie espagnole.

Malgré sa dépendance au tourisme qui génère 12% de son PIB, l’Espagne hésite à rouvrir ses frontières et attend un accord à l’échelle de l’Union européenne qui établirait des critères “communs, clairs et transparents”.

Dans une lettre adressée à la Commission européenne, le Premier ministre espagnol et le président du Conseil italien ont proposé que les pays membres de l’UE se mettent également d’accord sur les seuils des infections au coronavirus pour les pays tiers qui aimeraient rétablir la circulation.

Belén Carreño, Guillermo Rodriguez, IntiLandauro, Clara-Laeila Laudette; version française Anait Miridzhanian

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below