June 5, 2020 / 12:03 PM / 2 months ago

Brexit: Pas d'avancée lors des dernières discussions entre Londres et Bruxelles

Aucun progrès significatif n'a été enregistré au cours du dernier cycle de négociation entre l'Union européenne et la Grande-Bretagne sur leur future relation, a déclaré vendredi Michel Barnier, le chef des négociateurs européens. /Photo prise le 5 juin 2020/REUTERS/Yves Herman

BRUXELLES (Reuters) - Aucun progrès significatif n’a été enregistré au cours du dernier cycle de négociation entre l’Union européenne et la Grande-Bretagne sur leur future relation, a déclaré vendredi Michel Barnier, le chef des négociateurs européens.

“Cette semaine, nous n’avons fait aucun progrès significatif (...) Nous ne pouvons pas continuer ainsi pour toujours”, a-t-il déclaré en souhaitant que Londres et l’UE scellent un accord d’ici au 31 octobre au plus tard.

Son homologue britannique, David Frost, a estimé pour sa part que le format actuel des négociations, avec des cycles de discussion éloignés les uns des autres, touchait ses limites et a ajouté que Londres et la Commission européenne réfléchissaient aux moyens d’intensifier le processus.

“Les progrès restent limités mais nos discussions ont été positives dans leur tonalité”, a-t-il dit.

“Nous nous rapprochons des limites de ce que nous pourrons obtenir dans ce format de rounds formels isolés”, a-t-il cependant ajouté. “Si nous voulons progresser, il est évident que nous allons devoir intensifier et accélérer notre travail.”

Le Royaume-Uni a quitté officiellement l’UE le 31 janvier dernier mais reste soumis aux règles communautaires actuelles lors d’une période de transition qui court normalement jusqu’à la fin de l’année, le temps que les deux parties s’entendent sur leur relation future et évitent le “saut dans le vide” d’un Brexit brutal.

Michel Barnier a souligné que “la porte restait ouverte” pour une prolongation de cette période, dont Londres ne veut pas entendre parler.

Le cycle dont rendaient compte séparément les deux chefs des équipes de négociations était le quatrième. Le prochain aura probablement lieu à la fin du mois, a dit Michel Barnier, ajoutant: “Nous nous rapprochons du moment de vérité.”

Les droits de pêche et la mise en place de règles du jeu équitables en échange d’un accès préservé au marché unique restent des points de blocage, a ajouté le négociateur européen.

Gabriela Baczynska avec Guy Faulconbridge et Kate Holton à Londres; version française Myriam Rivet, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below