June 1, 2020 / 4:45 AM / 2 months ago

La contestation ne faiblit pas aux USA où Trump s'en prend à l'extrême gauche

Le mouvement contestataire Antifa sera désormais considéré comme un groupe terroriste par les Etats-Unis a annoncé dimanche le président américain, Donald Trump, en dépit des objections formulées par des juristes. /Photo prie le 31 mai 2020/REUTERS/Patrick T. Fallon

WASHINGTON(Reuters) - Le mouvement contestataire Antifa sera désormais considéré comme un groupe terroriste par les Etats-Unis a annoncé dimanche le président américain, Donald Trump, en dépit des objections formulées par des juristes.

Annoncée sur Twitter, cette décision intervient alors que les Etats-Unis sont traversés par des violences provoquées par la mort, la semaine dernière, d’un homme noir tué à Minneapolis par un policier lors d’une interpellation filmée par des passants.

Plusieurs hauts responsables américains, donc le procureur général William Barr, ont mis ces violences sur le compte d’agitateurs et du mouvements Antifa accusés d’encourager les émeutes et les pillages.

“Les violences alimentées et menées par les Antifa et d’autres groupes semblables sont du terrorisme national et seront traitées comme telles”, a dit William Barr dans la foulée de la déclaration de Donald Trump.

Aucun élément ne permettait dans l’immédiat de dire si des proches cette mouvance antifa ont participé ou non au mouvement de contestation. Plusieurs juristes soulignent par ailleurs qu’il ne s’agit pas d’une organisation structurée.

Selon John Harrington, qui dirige la sûreté publique de l’Etat du Minnesota, 20% des arrestations effectuées samedi par les forces de l’ordre concernaient des individus extérieurs.

Joe Biden, qui portera les couleurs démocrates lors du scrutin présidentiel de novembre, a de son côté lancé un appel aux manifestants pour les exhorter à ne pas céder à la violence en dépit de la réponse musclée des forces de l’ordre américaines.

“Dénoncer la brutalité est juste et nécessaire”, a-t-il dit dans un communiqué. “Mais incendier des quartiers ou détruire sans raison, ça ne l’est pas”.

“Nous sommes une nation qui souffre, mais nous ne devons pas laisser cette souffrance nous détruire.”

Christopher Bing, Sarah Lynch et Mark Hosenball; version française Nicolas Delame

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below