May 19, 2020 / 9:43 AM / 12 days ago

Le bilan du coronavirus se rapproche des 43.000 morts au Royaume-Uni

Près de 43.000 personnes sont mortes du coronavirus au Royaume-Uni, selon les données publiées mardi par le bureau national des statistiques (ONS), l'un des bilans les plus élevés d'Europe qui soulève des questions dans le pays sur la gestion de la crise par le Premier ministre Boris Johnson. /Photo prise le 19 mai 2020/REUTERS/Toby Melville

LONDRES (Reuters) - Près de 43.000 personnes sont mortes du coronavirus au Royaume-Uni, selon les données publiées mardi par le bureau national des statistiques (ONS), l’un des bilans les plus élevés d’Europe qui soulève des questions dans le pays sur la gestion de la crise par le Premier ministre Boris Johnson.

Le bilan gouvernemental, qui diffère, fait état pour sa part de 35.541 décès depuis le début de l’épidémie, soit 545 morts supplémentaires en une journée, a indiqué en fin de journée le ministre de l’Environnement, George Eustice.

Mais les données actualisées de l’ONS recensées en Angleterre et au Pays de Galles portent à au moins 42.990 le nombre total de décès recensés depuis le début de l’épidémie, selon un décompte de Reuters qui inclut les bilans enregistrés en Ecosse et en Irlande du Nord ainsi que les derniers décès recensés dans les hôpitaux en Angleterre.

Avec plus de 10.000 décès enregistrés au 8 mai, les maisons de retraite du Royaume-Uni ne sont pas épargnées par l’épidémie, qui a fait quelque 318.000 morts dans le monde selon les données compilées par Reuters.

Ce nouveau bilan, l’un des plus élevés d’Europe - même si la comparaison entre pays est compliquée tant les méthodes de décompte sont différents d’un pays à l’autre - risque d’accentuer encore la pression sur Boris Johnson.

De retour aux affaires depuis fin avril après avoir contracté le coronavirus, le chef du gouvernement est sous le feu des critiques de l’opposition qui l’accuse d’avoir tardé à imposer un confinement, à introduire des campagnes massives de tests et à fournir en équipement de protection suffisamment tôt les hôpitaux, en première ligne face à l’épidémie.

Andy Bruce, version française Marine Pennetier, édité par Jean-Michel Bélot et Henri-Pierre André

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below