May 16, 2020 / 10:23 AM / 17 days ago

Coronavirus: Les démocrates US défendent un nouveau plan d'aide mais auront du mal à le faire adopter

Un nouveau plan de soutien de 3.000 milliards de dollars proposé par le Parti démocrate aux Etats-Unis pour pallier les effets de la pandémie de coronavirus a franchi une première étape vendredi à la Chambre des représentants. /Photo prise le 12 mai 2020/REUTERS/Lucy Nicholson

WASHINGTON (Reuters) - Un nouveau plan de soutien de 3.000 milliards de dollars proposé par le Parti démocrate aux Etats-Unis pour pallier les effets de la pandémie de coronavirus a franchi une première étape vendredi à la Chambre des représentants.

Mais ce projet, qui doublerait la réponse financière apportée par le Congrès depuis le début de la crise sanitaire, se heurte à l’opposition des républicains, majoritaires au Sénat, et Donald Trump a promis qu’il userait de son droit de veto si le texte venait à être adopté.

L’ambition des démocrates est de débloquer 500 milliards de dollars d’aide aux Etats et 375 milliards pour les gouvernements locaux qui subissent les conséquences de la pandémie qui a causé plus de 85.000 décès et contaminé plus de 1,4 million de personnes à travers le pays.

Quelque 200 milliards de dollars financeraient des primes de risques pour les professionnels de santé et les autres travailleurs de la “première ligne”. “Ils sont nombreux à avoir risqué leurs vies pour en sauver d’autres et nombre d’entre eux risquent de perdre leurs emplois”, a souligné la présidente démocrate de la Chambre, Nancy Pelosi, évoquant les difficultés financières des Etats et des communautés locales dont les rentrées fiscales ont chuté du fait de la crise.

Une somme de 175 milliards de dollars serait consacrée à des dispositifs d’aide au logement (loyers, remboursements de prêts immobiliers, aides à régler les factures d’eau ou d’électricité).

Parmi les autres mesures présentes dans le texte se trouvent aussi une allocation de 75 milliards de dollars pour le dépistage de la population, des paiements directs allant jusqu’à 6.000 dollars pour les foyers américains et des aides d’urgence aux petites entreprises.

“Cela ressemble à une liste de cadeaux de Noël de gauche”, a dénoncé Tom Cole, élu républicain de l’Oklahoma. “Cette proposition de loi n’ira nulle part, et elle y arrivera vite”, a-t-il ajouté.

Un premier vote procédural a du reste souligné les difficultés qui attendent les promoteurs du projet: tous les républicains de la Chambre des représentants ont fait front uni contre le texte, et le vote n’est passé que par 207 voix contre 199, quatorze élus démocrates l’ayant également rejeté.

Les républicains disent vouloir patienter avant de déployer éventuellement un nouveau plan de soutien, le temps d’évaluer les effets des mesures de près de 3.000 milliards de dollars déjà prises par le Congrès depuis début mars pour faire face à la crise.

Susan Cornwell et Richard Cowan; version française Jean Terzian et Henri-Pierre André

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below