May 12, 2020 / 3:27 PM / 21 days ago

La Grande-Bretagne prolonge de quatre mois le dispositif de chômage partiel

A Londres. La Grande-Bretagne a prolongé mardi de quatre mois, jusqu'en octobre, son dispositif de chômage partiel financé par l'Etat pour permettre aux entreprises de faire face aux conséquences de la crise du nouveau coronavirus. /Photo prise le 12 mai 2020/REUTERS/Hannah McKay

LONDRES (Reuters) - La Grande-Bretagne a prolongé mardi de quatre mois, jusqu’en octobre, son dispositif de chômage partiel financé par l’Etat pour permettre aux entreprises de faire face aux conséquences de la crise du nouveau coronavirus.

Quelque 7,5 millions de salariés bénéficient actuellement de ce dispositif, qui permet de toucher 80% de sa rémunération dans la limite de 2.500 livres (2.834 euros) par mois.

“Ce dispositif coûte cher. C’est la bonne chose à faire - ne rien faire aurait été plus onéreux - mais ce n’est pas quelque chose qui peut durer indéfiniment”, a cependant déclaré devant le Parlement le chancelier de l’Echiquier, Rishi Sunak.

Le programme, destiné à éviter une envolée du chômage comme celle observée aux Etats-Unis, coûte à l’Etat britannique environ 10 milliards de livres par mois, soit l’équivalent des dépenses consacrées aux services publics de santé.

Les entreprises utilisant ce dispositif seront autorisées à compter du mois d’août à demander à leurs salariés de retourner au travail, a déclaré Rishi Sunak.

Il a ajouté qu’à cette date les entreprises devraient commencer aussi à partager le coût du programme, promettant de fournir des précisions sur le sujet d’ici la fin mai.

Un groupe de réflexion économique critique cependant ce délai, estimant qu’il pourrait empêcher les entreprises d’entamer une réorganisation de leurs effectifs, ce qui pourrait se traduire par une hausse du chômage à la fin du dispositif.

“Il aurait mieux valu énoncer beaucoup plus clairement les intentions du gouvernement dès maintenant, plutôt que de retarder l’annonce des détails, comme le propose M. Sunak”, a déclaré Len Shackleton, chercheur à l’Institut des affaires économiques.

Version française Claude Chendjou, édité par

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below