May 10, 2020 / 2:39 PM / a month ago

Coronavirus: Un assouplissement du confinement en Grande-Bretagne

LONDRES (Reuters) - Le Premier ministre britannique Boris Johnson a exhorté dimanche ses concitoyens à “rester vigilants” face aux défis posés par l’épidémie du nouveau coronavirus, avant de détailler les mesures pour progressivement assouplir le confinement imposé il y a sept semaines pour endiguer la maladie.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a exhorté dimanche ses concitoyens à "rester vigilants" face aux défis posés par l'épidémie du nouveau coronavirus, avant de détailler les mesures pour progressivement assouplir le confinement imposé il y a sept semaines pour endiguer la maladie. /Photo prise le 10 mai 2020/REUTERS/Molly Darlington

Boris Johnson a notamment autorisé les britanniques de sortir pour faire de l’exercice plus d’une fois par jour et a encouragé les personnes qui ne pouvaient pas travailler chez elles à retourner au travail.

“Nous ne mettons pas fin cette semaine au confinement”, a-t-il dit lors d’une déclaration à la télévision. “Ce sont seulement les premières démarches d’assouplissement.”

Le Premier ministre britannique, qui fait face à de vives critiques sur sa gestion de la crise, se veut prudent, alors que le nombre de décès liés au nouveau coronavirus a atteint dimanche 31.855, soit le plus lourd bilan au monde, derrière les Etats-Unis.

La décision du gouvernement de remplacer son slogan “restez à la maison” par la formule “restez vigilants” - lancée par Boris Johnson sur son compte Twitter quelques heures avant son intervention télévisée - a été critiquée par l’opposition comme étant trop vague.

Son message a été publié en même temps qu’une nouvelle affiche gouvernementale répertoriant une série de règles telles que : “restez à la maison autant que possible”, “limitez les contacts avec d’autres personnes” ou encore “gardez vos distances si vous sortez”.

Lors de sa déclaration, le Premier ministre a dit que les britanniques devaient continuer à travailler de chez eux s’ils le pouvaient, mais que, dans le cas contraire - notamment dans la construction et l’industrie - ils étaient invités à retourner au travail à partir de lundi.

Dès mercredi, les britanniques seront autorisés à sortir à l’extérieur autant qu’ils le souhaitent pour faire de l’exercice, à profiter du soleil dans les parcs, à voyager, ou bien à faire du sport, mais uniquement avec des membres du même foyer.

DES MESURES PLUS RESTRICTIVES EN ECOSSE

Jusqu’à maintenant, ils ne pouvaient sortir à l’extérieur qu’une fois par jour, jusqu’à une certaine distance, et ne pouvaient profiter des parcs, malgré la montée des températures.

Les règles de distanciation sociale doivent toutefois toujours être respectées, a ajouté Boris Johnson, qui précise que le montant des amendes sera plus élevé en cas de non-respect de ces règles.

Le Premier ministre a également présenté un système d’alerte à cinq niveaux pour suivre l’évolution de l’épidémie dans le pays, en utilisant un code-couleur par région, comme c’est le cas en France.

Le gouvernement britannique aimerait que le Pays de Galles, l’Ecosse et l’Irlande du Nord suivent les mêmes démarches, mais chaque nation a la possibilité d’adapter les mesures de confinement.

La Première ministre écossaise Nicola Sturgeon a fait savoir que le seul assouplissement qu’elle comptait autoriser était de permettre aux citoyens de sortir pour faire de l’exercice plus d’une fois par jour.

“C’est le seul changement que le gouvernement écossais estime acceptable pour éviter une recrudescence rapide de l’épidémie”, a-t-elle dit lors d’une conférence de presse.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson (photo), qui fait face à de vives critiques sur sa gestion de la crise, se veut prudent, alors que le nombre de décès liés au nouveau coronavirus a atteint dimanche 31.855, soit le plus lourd bilan au monde, derrière les Etats-Unis. /Photo prise le 7 mai 2020/REUTERS/Hannah McKay

Elle a ajouté qu’elle souhaitait continuer à utiliser le slogan “restez à la maison” et a demandé au gouvernement britannique de ne pas utiliser la nouvelle formule “restez vigilants” en Ecosse.

Boris Johnson a par ailleurs précisé que le gouvernement pourrait envisager une réouverture des commerces et un retour des élèves à l’école primaire par phases à partir du 1er juin.

Si les taux de contamination le permettent, il serait aussi envisageable d’autoriser l’industrie hôtelière à reprendre ses activités début juin, tant que les mesures de distanciation sociale sont respectées.

Avec Estelle Shirbon et Elizabeth Piper, Benoît Van Overstraeten et Caroline Pailliez pour la version française

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below