May 10, 2020 / 10:14 AM / 3 months ago

Coronavirus: Le président sud-coréen met en garde contre une deuxième vague

SEOUL (Reuters) - La Corée du Sud a évoqué dimanche le risque d’une deuxième vague de l’épidémie du nouveau coronavirus après que l’augmentation quotidienne des contaminations a atteint un pic de plus d’un mois.

La Corée du Sud a évoqué dimanche le risque d'une deuxième vague de l'épidémie du nouveau coronavirus après que l'augmentation quotidienne des contaminations a atteint un pic de plus d'un mois. "Tant que ce n'est pas fini, ce n'est pas fini", a dit le président du pays Moon Jae-in (photo), soulignant que ce nouveau de foyer de contamination est l'illustration de la manière dont le virus peut, à tout moment, se propager à grande vitesse. /Photo prise le 10 mai 2020/REUTERS/Kim Min-Hee

“Tant que ce n’est pas fini, ce n’est pas fini”, a dit le président du pays Moon Jae-in, soulignant que ce nouveau de foyer de contamination est l’illustration de la manière dont le virus peut, à tout moment, se propager à grande vitesse.

Les Centres de contrôle et de prévention des maladies (KCDC) coréens ont fait état de 34 cas supplémentaires de COVID-19, soit un pic depuis le 9 avril, après une série de contaminations survenues dans des discothèques, ce qui a conduit les autorités à fermer temporairement tous les lieux de divertissement nocturne à Séoul.

L’identification de ce foyer intervient quelques jours après la décision du gouvernement d’assouplir les mesures prises pour endiguer la propagation du coronavirus, avec notamment la réouverture graduelle des parcs, les bibliothèques et d’autres lieux publics, de même que les écoles.

Le ministre de la Santé Park Neugh-hoo a déclaré que le gouvernement étudierait l’impact des cas détectés dans les discothèques avant de confirmer la réouverture progressive des écoles à partir du 13 mai.

La Corée du Sud, qui constituait en début d’année le deuxième foyer épidémique après la Chine, où le coronavirus a émergé en décembre dernier, a réussi à enrayer la progression de l’épidémie sans imposer de confinement.

Le pays n’a enregistré que très peu de nouveaux cas sur les 10 derniers jours et, au cours des dernières semaines, la hausse quotidienne a été de 10 au maximum.

Ce résultat a été obtenu par un recours massif aux tests de dépistage et un suivi intensif des déplacements et contacts de la population via des applications analysant les données personnelles enregistrées dans les smartphones.

La remontée de ce dimanche est le fait d’une homme de près de 30 ans qui, avant d’être testé positif, était entré dans plusieurs discothèques dans le quartier nocturne à Séoul.

Une quinzaine de “personnes contact” de cet homme a été identifiée et plus de la moitié des 26 nouveaux cas domestiques ont été répertoriés à Séoul.

La ville précisé qu’elle est en train de “tracer” les quelque 1.500 personnes qui se trouvaient dans les boîtes de nuit au moment des faits, ajoutant qu’elle avait demandé à toute personne qui y était pendant le week-end de s’auto-isoler pendant 14 jours et de passer un test.

En tenant compte des chiffres de dimanche, le total officiel des cas confirmés de contamination au SARS-CoV-2 dépasse les 10.800 en Corée du Sud, qui déplore 256 mort provoqués par la maladie.

Hyonhee Shin, version française Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below