May 6, 2020 / 5:37 AM / 3 months ago

Les USA devraient déporter un professeur iranien innocenté par la justice

WASHINGTON (Reuters) - Les Etats-Unis devraient déporter le professeur iranien Sirous Asgari, innocenté l’an dernier des accusations de violation des sanctions américaines contre l’Iran qui pesaient contre lui, dès que les médecins lui en donneront l’autorisation, ont dit mardi des représentants américains et iraniens.

Sirous Asgari, professeur en sciences des matériaux âgé de 59 ans, pourrait faire partie d’un rare échange de prisonniers entre les Etats-Unis et l’Iran, entre lesquels les tensions se sont accentuées depuis mai 2018 et le retrait américain de l’accord sur le nucléaire iranien.

Des sources iraniennes avaient indiqué par le passé à Reuters que Téhéran était disposé à prendre part à un échange de prisonniers.

Un diplomate iranien basé à Washington a déclaré qu’Asgari, testé positif au coronavirus il y a une dizaine de jours, recevait actuellement des soins sous la supervision des services américains de l’immigration et attendait une autorisation médicale de voyage.

“Nous coopérons avec le bureau de l’immigration pour le déporter dès que possible en Iran”, a dit Abolfazi Mehrabadi, qui est le directeur adjoint de la section des intérêts de Téhéran à l’ambassade du Pakistan à Washington.

Un porte-parole des services américains de l’immigration a refusé de fournir un calendrier spécifique mais confirmé que l’agence devrait mener la déportation d’Asgari dès que celui-ci aura été autorisé à voyager. Il a précisé que les vols qui rapatriaient en temps normal les ressortissants iraniens avaient été annulés et que les services de l’immigration attendaient leur reprise.

En novembre dernier, un juge fédéral de l’Ohio avait innocenté Asgari d’accusations de vols de secrets industriels en violation des sanctions américaines contre l’Iran.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a appelé en mars les Etats-Unis à libérer Asgari, ajoutant que celui-ci faisait partie d’un groupe de scientifiques iraniens retenus en “otages” par les Etats-Unis.

Humeyra Pamuk et Ted Hesson; version française Jean Terzian

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below