May 3, 2020 / 12:12 PM / a month ago

Le coronavirus a fait 6.203 morts en Iran, où des mosquées vont rouvrir

A Téhéran. Avec 47 décès supplémentaires imputés au coronavirus au cours des dernières 24 heures, l'Iran déplore désormais 6.203 morts depuis le début de l'épidémie, a annoncé dimanche le ministère de la Santé. /Photo prise le 30 avril 2020/REUTERS/WANA (West Asia News Agency)/Ali Khara

DUBAI (Reuters) - Avec 47 décès supplémentaires imputés au coronavirus au cours des dernières 24 heures, l’Iran déplore désormais 6.203 morts depuis le début de l’épidémie, a annoncé dimanche le ministère de la Santé.

Le nombre total de contaminations est passé à 97.424 cas, soit 976 de plus que la veille, a ajouté un porte-parole du ministère.

L’Iran, pays le plus touché par le coronavirus au Moyen-Orient, s’apprête à rouvrir les mosquées et les écoles dans des régions épargnées par le virus dans le cadre de l’assouplissement des mesures prises pour freiner la flambée épidémique.

Les mosquées et les rassemblements religieux sont interdits dans tout le pays depuis la mi-mars. Et une partie de la population s’est tournée vers des cérémonies en mode “drive-in” notamment en cette période de ramadan, le mois de jeûne des musulmans.

La télévision iranienne a ainsi diffusé des images de fidèles se rassemblant au volant de leur voiture sur un parking de Téhéran pour suivre une cérémonie religieuse retransmise sur écran géant.

Lors d’une réunion télévisée, le président Hassan Rohani a précisé que les mosquées rouvriraient lundi dans 132 villes “blanches” (le territoire iranien est classé en zones blanches, jaunes et rouges en fonction du nombre de contaminations et de décès).

“Les sermons de la prière du vendredi reprendront de même dans ces régions. Néanmoins, toutes ses mesures seront prises en respectant les protocoles sanitaires”, a-t-il ajouté.

La fermeture des écoles et des universités est maintenue, de même que l’interdiction des rassemblements culturels et sportifs.

En zone blanche, les écoles rouvriront à partir du 16 mai, a indiqué Rohani, ajoutant que les autorités continueraient cependant d’évaluer la situation.

Babak Dehghanpisheh et Parisa Hafezi; version française Henri-Pierre André

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below