May 3, 2020 / 9:47 AM / 3 months ago

Le sort de Netanyahu devant la Cour suprême

La Cour suprême d'Israël a engagé dimanche une audience censée déterminer si le Premier ministre Benjamin Netanyahu, inculpé pour corruption, peut être autorisé à former un nouveau gouvernement. /Photo prise le 14 mars 2020/REUTERS/Gali Tibbon

JERUSALEM (Reuters) - La Cour suprême d’Israël a engagé dimanche une audience censée déterminer si le Premier ministre Benjamin Netanyahu, inculpé pour corruption, peut être autorisé à former un nouveau gouvernement.

Deux journées de débat ont été programmées. La conclusion pourrait être rendue jeudi prochain.

Si la plus haute instance juridique israélienne venait à prendre position contre Netanyahu, le pays se dirigerait probablement vers de nouvelles élections législatives, les quatrièmes depuis avril 2019.

Benjamin Netanyahu et son principal rival Benny Gantz ont signé le 20 avril dernier un accord en vue de former un gouvernement d’union nationale pour sortir le pays de l’impasse politique sans précédent dans laquelle se trouve Israël. Trois scrutins, en avril et septembre 2019, puis le 2 mars dernier, n’ont pas permis de dégager de majorité claire à la Knesset.

Cet accord prévoit une alternance à la tête du gouvernement, que Netanyahu dirigerait pendant les 18 premiers mois avant de laisser la fonction à Gantz.

Mais plusieurs groupes ont saisi la Cour suprême pour obtenir l’annulation de cet accord. Ils estiment que l’inculpation de Netanyahu pour corruption, fraude et abus de confiance doit lui fermer les portes du pouvoir.

Le dirigeant du Likoud a été formellement inculpé le 21 novembre dernier. Il est soupçonné d’avoir accepté de façon illicite quelque 265.000 dollars de cadeaux et d’avoir offert des avantages divers en échange d’une couverture plus favorable dans un journal et un site d’information israéliens.

Le dirigeant du Likoud, qui nie avoir commis la moindre infraction, risque jusqu’à dix ans de prison pour le chef de corruption et trois ans pour chacun des deux chefs d’inculpation de fraude et d’abus de confiance.

Son procès doit débuter le 24 mai.

Ari Rabinovitch; version française Henri-Pierre André

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below