May 1, 2020 / 1:49 PM / 3 months ago

Selon Damas, Israël a mené des raids dans le sud de la Syrie

Des hélicoptères israéliens ont tiré plusieurs roquettes depuis le plateau occupé du Golan contre des cibles dans le sud de la Syrie, ne faisant que des dégâts matériels, rapportent vendredi les médias officiels syriens. /Photo diffusé le 1er mai 2020/REUTERS/SANA

AMMAN (Reuters) - Des hélicoptères israéliens ont tiré plusieurs roquettes depuis le plateau occupé du Golan contre des cibles dans le sud de la Syrie, ne faisant que des dégâts matériels, rapportent vendredi les médias officiels syriens.

Des sources proches de l’opposition à Damas dans la région ont déclaré que plusieurs postes militaires situés près de Kouneitra avaient été visés.

L’armée israélienne, qui a mené de nombreux raids ces dernières années contre des bases ou des convois du Hezbollah libanais, allié de Damas avec l’Iran, n’a pas fait de commentaire dans l’immédiat.

L’armée syrienne a également fait état vendredi d’une série d’explosions ayant fait des victimes dans un dépôt de munitions à l’est de Homs. Elle a toutefois assuré qu’il ne s’agissait pas d’une attaque, comme elle l’avait annoncé dans un premier temps.

L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), qui suit quotidiennement la guerre civile en Syrie, a toutefois affirmé que ces explosions avaient été provoquées par des frappes israéliennes visant une base militaire sur la route entre Homs et Palmyre, une base contrôlée par le Hezbollah.

Une source proche des services de renseignement dans la région a déclaré qu’Israël multipliait les raids en Syrie depuis que l’attention de la communauté internationale est entièrement focalisée sur la crise du coronavirus.

Il y a deux semaines, une voiture transportant des combattants du Hezbollah a été visée par une attaque de drones israéliens dans le sud de la Syrie, près de la frontière avec le Liban, sans faire de victimes.

Quelques jours plus tard, l’Etat hébreu a mené un raid dans le centre de la Syrie, près de Palmyre, qui visait des avant-postes et un centre de commandement iraniens selon des sources au sein de services de renseignement dans la région.

Suleiman Al-Khalidi, version française Jean-Stéphane Brosse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below