April 20, 2020 / 2:35 PM / 2 months ago

Au lycée Steglitz de Berlin, une rentrée particulière

BERLIN (Reuters) - Des lycéens allemands sont retournés en classe ce lundi dans le cadre de la réouverture très progressive des établissements scolaires décidée la semaine dernière et d’un assouplissement partiel des mesures prises contre l’épidémie de coronavirus.

Des lycéens allemands sont retournés en classe ce lundi dans le cadre de la réouverture très progressive des établissements scolaires décidée la semaine dernière. Au Gymnasium Steglitz, un lycée situé dans le sud-ouest de Berlin, des examens étaient au programme de cette rentrée particulière./Photo prise le 20 avril 2020/REUTERS/Axel Schmidt

Conformément à ce que la chancelière Angela Merkel et les ministres-présidents des seize Länder formant la république fédérale ont acté, cette rentrée ne concernait que les élèves les plus âgés.

Au Gymnasium Steglitz, un lycée situé dans le sud-ouest de Berlin, des examens étaient au programme de cette rentrée particulière.

“Je pense que les élèves sont prêts maintenant pour leurs examens finaux”, a déclaré Antje Lükemann, qui dirige l’établissement où les lycéens sont arrivés avec des masques sur le visage et sont entrés après s’être désinfectés les mains avec du gel hydroalcoolique mis à leur disposition.

Ils ont ensuite pris place à des tables soigneusement éloignées les unes des autres et ont commencé à plancher sur des examens préparés à distance.

“Plus l’incertitude dure, plus il est difficile d’entretenir leur motivation. C’est pourquoi il était très important je pense que nous obtenions le feu vert pour ces examens”, a ajouté Antje Lükemann.

La réouverture progressive des établissements scolaires dépend des gouvernements régionaux.

Dans la ville-Etat de Berlin, la rentrée ne concernait que les élèves de 19 ans. Ceux de 16 ans suivront dans une semaine puis ce sera au tour des autres classes d’âge.

Avec près de 142.000 cas confirmés de contamination au SARS-CoV-2, l’Allemagne est un des pays les plus touchés par la pandémie derrière les Etats-Unis, l’Espagne, l’Italie et la France.

Un recours à des tests massifs très tôt dans la crise a cependant permis de limiter le nombre de décès à 4.404, selon les dernières données communiquées lundi matin par l’institut fédéral Robert Koch.

Mais la situation est fragile, a souligné lundi Angela Merkel, appelant ses compatriotes à rester “vigilants et disciplinés” alors que, parallèlement aux écoles, d’autres assouplissements sont entrés en vigueur comme la réouverture des magasins dont la surface est inférieure à 800 m2.

“Bien sûr je suis un peu inquiète”, reconnaît Antje Lükemann. La directrice du Gymnasium Steglitz souligne la difficulté qu’il y a à faire respecter les règles de sécurité sanitaires. “Nous parlons de jeunes gens qui, dit-elle, ne sont peut-être pas toujours capables d’évaluer les dangers à 100%.”

Reuters TV et Thomas Escritt; version française Henri-Pierre André

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below