April 18, 2020 / 11:17 AM / 4 months ago

Trump s'interroge sur l'origine du nouveau coronavirus

WASHINGTON (Reuters) - Le président américain Donald Trump a déclaré vendredi qu’un “tas de choses étranges” se déroulaient à propos des origines du nouveau coronavirus, apparu en Chine continentale en fin d’année dernière et qui s’est depuis propagé à travers le monde.

Le président américain Donald Trump a déclaré vendredi qu'un "tas de choses étranges" se déroulaient à propos des origines du nouveau coronavirus, apparu en Chine continentale en fin d'année dernière et qui s'est depuis propagé à travers le monde. /Photo prise le 17 avril 2020/REUTERS/Leah Millis

La communauté scientifique s’accorde à dire que le nouveau coronavirus est d’origine animale et lié à la chauve-souris, mais l’”hôte intermédiaire” ayant facilité la transmission à l’homme n’a pas été clairement identifié pour le moment.

Le virus serait apparu sur un grand marché en plein air - fermé depuis - de la ville chinoise de Wuhan, où étaient vendus notamment des animaux vivants.

Cependant, d’après le Washington Post et la chaîne de télévision Fox News, ce virus résulte des travaux d’un laboratoire de Wuhan portant sur la prévention et la lutte contre les maladies infectieuses.

Donald Trump avait déclaré par le passé que son gouvernement tentait de déterminer si le nouveau coronavirus émanait d’un laboratoire chinois.

“Un tas de choses étranges se produisent, mais il y a une vaste enquête en cours. Et nous allons savoir”, a dit le président américain vendredi lors d’un point de presse quotidien à la Maison blanche sur le coronavirus.

Donald Trump a aussi émis de nouveau des doutes sur le bilan de l’épidémie rapporté de Chine - un bilan revu à la hausse plus tôt dans la journée par les autorités chinoises, qui ont démenti toute dissimulation.

Il a déclaré que le nombre de décès en Chine devait être supérieur à celui des Etats-Unis, qui sont actuellement l’épicentre mondial de l’épidémie et ont fait état du plus important nombre de décès au monde.

“Nous n’avons pas le plus grand nombre de décès au monde. Cela doit être la Chine. C’est un pays immense, qui a traversé un problème immense”, a dit Trump, qui avait décrit ce mois-ci le bilan rapporté de Chine comme “un peu léger”.

Le coronavirus est une source de tension nouvelle entre Washington et Pékin. Après avoir dans un premier temps salué la réaction de la Chine face à l’épidémie et le travail de son homologue chinois Xi Jinping, Donald Trump a changé de ton et reproché à Pékin d’avoir agi trop lentement face à ce qu’il a qualifié de “virus chinois”.

Le président américain a par ailleurs accusé l’Organisation mondiale de la santé (OMS) d’avoir “failli à ses devoirs essentiels” dans la lutte contre le coronavirus et demandé cette semaine à son administration de cesser de financer l’agence onusienne.

A Paris, une source à l’Elysée a indiqué vendredi que la France ne disposait à ce jour d’aucun “élément factuel” permettant de “corroborer” l’existence d’un lien entre l’origine du coronavirus et les travaux du laboratoire P4 de Wuhan.

Steve Holland; version française Jean Terzian

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below