April 18, 2020 / 10:32 AM / 4 months ago

Coronavirus: Il appartient aux Etats d'accroître le dépistage, dit Trump

WASHINGTON (Reuters) - Le président américain Donald Trump, dont l’administration a été critiquée pour un déficit des capacités de dépistage du coronavirus au niveau national, a déclaré vendredi que les Etats du pays étaient eux-mêmes responsables d’accroître leurs moyens de dépistage.

Le président américain Donald Trump, dont l'administration a été critiquée pour un déficit des capacités de dépistage du coronavirus au niveau national, a déclaré vendredi que les Etats du pays étaient eux-mêmes responsables d'accroître leurs moyens de dépistage. /Photo prise le 17 avril 2020/REUTERS/Leah Millis

S’exprimant lors d’un point de presse quotidien à la Maison blanche sur le coronavirus, il a dit que “les Etats disposent de points locaux où ils peuvent se rendre, et le gouverneur peut appeler les maires, et les maires peuvent appeler des représentants”. “Tout est parfait et c’est la manière dont cela devrait fonctionner, dont cela devrait toujours fonctionner”, a poursuivi Donald Trump.

Le président américain répète que les autorités locales, et non le gouvernement fédéral, doivent intensifier les campagnes de dépistage du coronavirus, dont les Etats-Unis sont l’épicentre de l’épidémie mondiale avec plus de 35.000 décès et 700.000 cas confirmés de contamination.

La crise sanitaire a aussi paralysé l’économie américaine, avec la fermeture de commerces et entreprises et près de 22 millions d’inscriptions au chômage.

Donald Trump, qui a vanté la solidité de l’économie du pays et en a fait un argument majeur de sa campagne en vue de l’élection présidentielle de novembre prochain, a régulièrement affiché sa volonté de voir l’activité reprendre au plus vite. Il a dévoilé jeudi un ensemble de directives pour un processus en trois étapes de reprise de l’activité économique.

Des experts sanitaires et des gouverneurs ont déclaré qu’il faudrait procéder à un vaste programme de dépistage avant de pouvoir rouvrir sereinement les entreprises. Trump a qualifié de postures politiques les critiques à l’encontre de son plan.

“Suite à l’annonce des directives de réouverture, il y a eu des paroles très partisanes dans les médias et chez les politiciens qui ont propagé des informations erronées sur nos capacités de tests”, a dit le président républicain.

Lors du même point de presse, le vice-président Mike Pence a déclaré que les Etats pouvaient doubler leurs capacités quotidiennes de tests en “activant” tous les laboratoires, et qu’ils disposaient de suffisamment de tests pour mettre en oeuvre la première phase de réouverture de l’économie s’ils décidaient de le faire.

Des gouverneurs et des parlementaires ont estimé que les campagnes de dépistage devaient être élargies au niveau national et que le gouvernement fédéral devait continuer d’apporter son aide, avant d’envisager une reprise de l’activité.

Avant la tenue du point de presse quotidien de la Maison blanche, le gouverneur de l’Etat de New York, épicentre de l’épidémie aux Etats-Unis, a déclaré vendredi avoir besoin de l’aide fédérale pour accroître les tests.

“Y a-t-il le moindre financement pour que je puisse faire ce que vous voulez qu’on fasse ? Non”, a dit Andrew Cuomo, alimentant les tensions entre certains gouverneurs démocrates et Donald Trump.

Steve Holland, avec Alexandra Alper, Jeff Mason et Eric Beech; version française Jean Terzian

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below