April 6, 2020 / 7:20 AM / 4 months ago

Coronavirus: La semaine "la plus dure" s'ouvre aux Etats-Unis

La crise sanitaire du coronavirus est entrée ce lundi aux Etats-Unis dans ce qu'un haut responsable gouvernemental américain a qualifié de "semaine la plus dure", invoquant le souvenir de Pearl Harbor et des attaques du 11 septembre 2001. /Photo prise le 5 avril 2020/REUTERS/Kate Munsch

WASHINGTON/NEW YORK (Reuters) - La crise sanitaire du coronavirus est entrée ce lundi aux Etats-Unis dans ce qu’un haut responsable gouvernemental américain a qualifié de “semaine la plus dure”, invoquant le souvenir de Pearl Harbor et des attaques du 11 septembre 2001.

Dans l’Etat de New York, épicentre de l’épidémie américaine de Covid-19, le nombre de nouveaux décès a diminué dimanche pour la première fois en l’espace d’une semaine tout en restant à un niveau extrêmement élevé: près de 600 morts en l’espace de 24 heures pour 7.300 nouvelles contaminations avérées.

Selon un bilan dressé par Reuters, le Covid-19 a tué 9.573 personnes aux Etats-Unis et 336.000 personnes ont été contaminées.

“Pour la plupart des Américains, cette semaine sera la plus dure et la plus triste, très franchement”, a prévenu le médecin-général Jerome Adams, plus haute autorité médicale de l’armée américaine.

“Ce sera notre Pearl Harbor, notre 11-Septembre, mais cela ne se produira pas à un endroit particulier mais partout dans le pays et je veux que l’Amérique le comprenne”, a-t-il dit sur Fox News.

Le gouverneur de New York, Andrew Cuomo, a déclaré dimanche que les nouvelles hospitalisations avaient diminué de moitié au cours des dernières 24 heures, tout en disant ignorer si le bilan avait enfin atteint son pic.

S’exprimant lors d’une conférence de presse, le président Donald Trump a évoqué un “grand moment de chagrin” tout en disant son espoir de voir un reflux à New York.

“Nous voyons la lumière au bout du tunnel. Il y a des choses qui se passent”, a-t-il dit à a la presse.

Cet optimisme a toutefois été relativisé par le professeur Anthony Fauci, le principal conseiller de l’administration Trump sur les maladies infectieuses. “Ce que l’on entend sur la lumière au bout du tunnel ne doit pas faire oublier que demain, et après-demain, la situation sera terrible”, a-t-il dit.

Daniel Trotta, Alexandra Alper, Susan Heavey, Amanda Becker, Alexandra Alper, Matt Spetalnick, Jan Wolfe et Daphne Psaledakis à Washington, Nathan Layne à Wilton, Connecticut, Joseph Ax et Daniel Trotta à New York; version française Nicolas Delame

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below