April 4, 2020 / 8:47 AM / 2 months ago

Trump limoge un représentant du renseignement impliqué dans l'"impeachment"

WASHINGTON (Reuters) - Donald Trump a notifié vendredi le Congrès américain du limogeage de l’inspecteur général des services américains du renseignement qui fut impliqué dans le lancement l’an dernier de l’enquête préalable à la procédure de destitution engagée contre le président américain.

Donald Trump a notifié vendredi le Congrès américain du limogeage de l'inspecteur général des services américains du renseignement, Michael Atkinson (photo), qui fut impliqué dans le lancement l'an dernier de l'enquête préalable à la procédure de destitution engagée contre le président américain. /Photo d'archives/REUTERS/Jonathan Ernst

Dans une lettre adressée à des parlementaires éminents, le chef de la Maison blanche indique qu’il entend se séparer de Michael Atkinson dans 30 jours, déclarant qu’il est “vital que j’ai une entière confiance en ceux nommés comme inspecteurs généraux”.

“Ce n’est plus le cas” à l’égard de l’actuel inspecteur général, ajoute Donald Trump.

Un représentant américain a indiqué que Thomas Monheim, qui a fait toute sa carrière dans le renseignement, allait effectuer l’intérim au poste.

Michael Atkinson, qui fut nommé par Donald Trump, avait jugé l’an dernier crédible le compte-rendu d’un lanceur d’alerte selon lequel le président américain avait abusé de son pouvoir en tentant de solliciter l’aide de l’Ukraine pour servir ses intérêts politiques personnels.

Il avait aussi exprimé sa préoccupation à l’égard d’un potentiel risque pour la sécurité nationale des Etats-Unis avec la demande faite par Donald Trump à son homologue ukrainien d’ouvrir une enquête sur Joe Biden, possible rival démocrate de Trump pour l’élection présidentielle américaine de novembre prochain.

Cet entretien téléphonique de juillet dernier entre les présidents américain et ukrainien fut à l’origine de la procédure de destitution (“impeachment”) engagée par l’opposition démocrate.

En ont découlé plusieurs semaines d’auditions, durant lesquelles les lignes partisanes se sont opposées. La Chambre des représentants, contrôlée par les démocrates, a voté en décembre dernier la mise en accusation de Donald Trump pour abus de pouvoir et entrave au Congrès avant que le Sénat, où les républicains sont majoritaires, l’acquitte de ces charges.

Deux jours après son acquittement, début février, le président républicain a demandé à son administration de révoquer deux représentants ayant livré des témoignages préjudiciables à son encontre lors des auditions menées par les démocrates.

Un élu démocrate a critiqué la décision de Trump de limoger Atkinson, particulièrement avec la crise sanitaire que traversent les Etats-Unis.

“Au coeur d’une urgence nationale, il est inadmissible que le président tente une nouvelle fois de nuire à l’intégrité de la communauté du renseignement en limogeant un autre représentant du renseignement simplement parce qu’il a fait son travail”, a dit le sénateur Mark Warner, plus haut démocrate siégeant à la commission sénatoriale du Renseignement.

Steve Holland; version française Jean Terzian

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below