April 2, 2020 / 9:28 AM / 4 months ago

Coronavirus: Flambée du chômage en Espagne depuis le début du confinement

MADRID (Reuters) - Près de 900.000 emplois - dont la moitié dans l’intérim - ont été détruits en Espagne depuis l’instauration du confinement mi-mars pour lutter contre l’épidémie de coronavirus, selon les données publiées jeudi par la Sécurité sociale espagnole.

Près de 900.000 emplois - dont la moitié dans l'intérim - ont été détruits en Espagne depuis l'instauration du confinement mi-mars pour lutter contre l'épidémie de coronavirus, selon les données publiées jeudi par la Sécurité sociale espagnole. /Photo d'archives/REUTERS/Marcelo del Pozo

Au total, 898.822 personnes ont perdu leur emploi en Espagne depuis la mise en place des mesures de confinement, dont environ 550.000 travailleurs intérimaires.

Le nombre de personnes ayant demandé à bénéficier des allocations chômage - qui ne recouvre pas l’ensemble des emplois perdus, tous les travailleurs concernés ne s’étant pas inscrits - a bondi de 9,3% en mars pour s’établir à 3,5 millions.

S’il reste en deçà des records de 2013 sur fond de récession en Espagne, il s’agit de son plus haut niveau depuis avril 2017.

“Il s’agit d’une situation absolument inédite”, a estimé la ministre du Travail Yolanda Diaz lors d’une conférence de presse, en précisant qu’il s’agissait de la plus forte progression mensuelle du chômage jamais enregistré en Espagne.

Ni les données de la Sécurité sociale ni celles concernant les demandeurs d’emploi n’intègrent les bénéficiaires du dispositif de simplification du chômage technique mis en place par les autorités espagnoles pour tenter de limiter les répercussions économiques de la crise sanitaire en cours.

De nombreuses entreprises, notamment les usines des constructeurs automobiles, ont eu recours à ce dispositif au cours des dernières semaines.

“Le pays est quasiment paralysé en raison de l’urgence sanitaire”, a déclaré Unai Sordo, dirigeant du premier syndicat espagnol CCOO, à la chaîne télévisée publique espagnole TVE.

Le mois de mars est généralement porteur pour l’emploi en Espagne, avec le début de la saison touristique, pourvoyeuse d’emplois saisonniers.

Mais les hôtels, restaurants et bars sont actuellement fermés et le secteur de l’hôtellerie-restauration figure parmi les plus concernés par les suppressions d’emploi, avec le bâtiment, selon les données de la Sécurité sociale espagnole.

“Les destructions d’emploi pèsent lourdement sur les femmes, les jeunes et les secteurs les plus précaires, en particulier les employés des hôtels et des restaurants et les travailleurs du bâtiment”, a souligné sur la radio RNE Pepe Alvarez, dirigeant de l’UGT, le deuxième syndicat espagnol.

Selon le dernier bilan disponible, en date de mercredi, l’Espagne, pays le plus touché après l’Italie par la pandémie de coronavirus en cours, a recensé plus de 9.000 décès pour plus de 100.000 cas de contamination.

Les déplacements non essentiels sont proscrits depuis le 14 mars et les mesures de confinement ont encore été accentuées depuis le début de la semaine.

Avec Emma Pinedo ; version française Myriam Rivet, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below