April 1, 2020 / 10:06 AM / 4 months ago

Pour le président iranien, les USA ont manqué une occasion historique

DUBAI (Reuters) - Le président iranien Hassan Rohani a estimé mercredi que les Etats-Unis avaient manqué une occasion historique de lever, dans le contexte de l’épidémie de coronavirus, les sanctions imposées à son pays.

Le président iranien Hassan Rohani a estimé mercredi que les Etats-Unis avaient manqué une occasion historique de lever, dans le contexte de l'épidémie de coronavirus, les sanctions imposées à son pays. /Photo d'archives/REUTERS/Carlos Barria

Il a néanmoins assuré que les mesures de restriction prises par Washington à l’encontre de la République islamique n’avaient pas nui à la réponse apportée par les autorités de son pays à l’épidémie.

L’Iran est au nombre des pays les plus touchés par la pandémie. D’après les dernières données officielles, la barre des 3.000 morts a été franchie mercredi, avec 3.036 décès contre 2.898 la veille, et le pays recense désormais 47.593 cas confirmés de contamination par le SARS-CoV-2, en hausse d’un peu moins de 7% en l’espace de 24 heures.

A plusieurs reprises depuis le début de la crise sanitaire, l’Iran a demandé à Washington de lever les sanctions américaines rétablies à la suite de la décision de Donald Trump de retirer en mai 2018 les Etats-Unis de l’accord de Vienne sur le programme nucléaire de la République islamique et d’appliquer contre Téhéran une politique de “pression maximale”.

Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a lui aussi exhorté Washington à reconsidérer sa politique à l’égard de l’Iran.

Les Etats-Unis ont proposé une aide humanitaire, rejetée par le guide suprême de la Révolution, l’ayatollah Ali Khamenei.

Mardi, le secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, a laissé entendre que l’administration Trump pourrait envisager un allègement des mesures prises contre l’Iran et d’autres pays pour les aider à combattre la pandémie, sans évoquer toutefois de mesures concrètes.

“UNE BELLE OCCASION”

“Les Etats-Unis ont manqué leur meilleure occasion de lever les sanctions”, a répliqué Hassan Rohani lors d’une réunion de son gouvernement retransmise à la télévision.

“C’était une belle occasion pour les Américains de présenter des excuses et de lever les sanctions injustes et inéquitables sur l’Iran”, a poursuivi le président iranien.

“Les Américains auraient pu se servir de cette occasion et dire à la nation iranienne qu’ils n’étaient pas contre eux (...) Leur hostilité est évidente”, a-t-il dit.

Hassan Rohani a ajouté que les sanctions américaines n’avaient pas entravé le combat contre l’épidémie de coronavirus en Iran.

“Nous sommes presque autosuffisants dans la production de tous les équipements nécessaires pour lutter contre le coronavirus”, a-t-il dit.

Plusieurs pays dont les Emirats arabes unis, la Chine, la Grande-Bretagne, la France, le Qatar et la Turquie ont envoyé des cargaisons de matériel médical, dont des gants et des masques, en Iran.

Berlin a annoncé mardi que la France, l’Allemagne et la Grande-Bretagne avaient exporté du matériel médical vers l’Iran dans le cadre de la première transaction réalisée via Instex, le mécanisme de troc instauré après le retrait américain de l’accord sur le programme nucléaire de la République islamique.

Parisa Hafezi; version française Jean Terzian et Henri-Pierre André, édité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below