March 31, 2020 / 5:39 AM / 2 months ago

Coronavirus: La pandémie "loin d'être terminée" en Asie, selon l'OMS

La pandémie de coronavirus est "loin d'être terminées" dans la région Asie-Pacifique, et les mesures actuelles destinées à endiguer la propagation du virus permettent aux pays de gagner du temps pour se préparer à des transmissions locales de grande ampleur, a dit mardi un représentant de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). /Photo d'archives/REUTERS/Denis Balibouse

PEKIN (Reuters) - La pandémie de coronavirus est “loin d’être terminée” dans la région Asie-Pacifique et les mesures actuelles destinées à endiguer la propagation du virus permettent aux pays de gagner du temps pour se préparer à des transmissions locales de grande ampleur, a prévenu mardi un représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

En dépit de toutes les mesures prises pour lutter contre le coronavirus, le risque de transmission dans la région ne disparaîtra pas tant que la pandémie ne prendra pas fin, a déclaré Takeshi Kasai, le directeur régional de l’OMS pour le Pacifique Ouest.

“Cela va être une bataille de longue durée et nous ne pouvons pas baisser notre garde”, a-t-il dit lors d’un point de presse virtuel. “Il faut que chaque pays continue de se préparer pour une transmission locale de grande ampleur”, a-t-il ajouté.

Kasai a prévenu que la baisse des nouveaux cas de contamination ne permettait pas pour autant un relâchement.

Un autre représentant de l’OMS a déclaré que l’organisation s’attendait à ce qu’aucune nation ne soit à l’abri du coronavirus, qui devrait se propager dans tous les pays. “Des foyers continuent d’apparaître dans de nouveaux lieux et l’importation reste une préoccupation”, a dit Matthew Griffith, conseiller technique de l’OMS, lors du point de presse, citant les cas importés à Singapour et en Corée du Sud par les voyageurs arrivés de l’étranger.

La Corée du Sud a fait état mardi de 125 contaminations supplémentaires, portant le total des infections à 9.786, selon les autorités sanitaires du pays.

Au Japon, le nombre de contamination a franchi mardi le seuil de 2.000, d’après un décompte de Reuters.

Gabriel Crossley, Chang-Ran Kim et Hyonhee Shin; version française Jean Terzian et Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below