March 27, 2020 / 9:49 PM / 5 months ago

Coronavirus: Trump a paraphé le plan de soutien à l'économie

WASHINGTON (Reuters) - Le président américain Donald Trump a signé vendredi le plan de soutien de 2.000 milliards de dollars (1.842 milliards d’euros) visant à soutenir l’économie des Etats-Unis face à l’épidémie de nouveau coronavirus en cours.

Le président américain Donalad Trump a signé vendredi le plan de soutien de 2.000 milliards de dollars (1.842 milliards d'euros) visant à soutenir l'économie des Etats-Unis face à l'épidémie de nouveau coronavirus en cours. /Photo prise le 27 mars 2020/REUTERS/Jonathan Ernst


“Je viens de signer le CARES Act, le plan plus grand plan de soutien de l’histoire des Etats-Unis, deux fois plus important que n’importe quel autre plan de soutien jamais mis en oeuvre”, a-il écrit sur Twitter

“A 2.200 milliards de dollars, ce texte va offrir l’aide dont ont urgemment besoin la familles, les travailleurs et les entreprises de notre nation.”

Munis de gel hydroalcoolique et siégeant à distance les uns des autres, les représentants avaient auparavant approuvé ce plan après plusieurs heures de débats.

Contrairement aux voeux formulés par l’élu républicain du Kentucky Thomas Massie, les représentants ont adopté le texte par une procédure simplifiée, les votants se bornant à exprimer leur choix à haute voix. Thomas Massie réclamait un vote formel et enregistré, ce qui aurait contraint de nombreux élus se trouvant dans leur circonscription à regagner la capitale fédérale.

Cette suggestion a valu à Thomas Massie de s’attirer les foudres du président Donald Trump.

“Il veut juste se faire de la publicité”, a estimé le président sur Twitter, en réclamant son exclusion du parti républicain.

Thomas Massie a annoncé après l’adoption du texte qu’il pourrait contester la validité du vote.

DES PRÊTS POUR LES ENTREPRISES, DES CHÈQUES POUR LES MÉNAGES

Ce plan de soutien, adopté mercredi à l’unanimité par le Sénat, vise à soutenir l’économie américaine par le biais d’une injection massive de liquidités, dont 500 milliards de dollars pour soutenir les entreprises industrielles les plus affectées via des prêts et 290 milliards pour les aides directes aux citoyens qui pourront atteindre 3.000 dollars par foyer et devraient être versées dans un délai de trois semaines.

S’y ajoutent 350 milliards de dollars pour les prêts aux petites entreprises, 250 milliards pour les mesures d’aides aux chômeurs, au moins 100 milliards pour les hôpitaux et le système de santé ainsi que des fonds supplémentaires pour les autres besoins de santé et près de 150 milliards de dollars pour aider les Etats et les autorités locales à combattre l’épidémie.

Avec plus de 85.000 cas d’infection par le nouveau coronavirus et plus de 1.200 morts, les Etats-Unis sont depuis jeudi le pays comptant le plus de cas de contamination, devant la Chine et l’Italie.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont explosé aux Etats-Unis la semaine dernière pour dépasser 3,2 millions, un record absolu, les mesures adoptées pour contenir la pandémie de coronavirus ayant brusquement mis à l’arrêt l’activité d’une partie du pays et déclenché une vague de licenciements sans précédent.

Avec Doina Chiacu, Susan Cornwell et Patricia Zengerle ; version française Myriam Rivet et Nicolas Delame, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below