March 19, 2020 / 6:55 AM / 5 months ago

La Nouvelle-Zélande dépénalise l'avortement

En photo, le Parlement néo-zélandais à Wellington. La Nouvelle-Zélande a adopté mercredi soir un projet de loi historique qui établit l'avortement comme une question de santé au lieu d'un crime. Le Parlement a approuvé le texte par 68 contre 51. /Photo d'archives/REUTERS/Ana Nicolaci da Costa

WELLINGTON (Reuters) - La Nouvelle-Zélande a adopté mercredi soir un projet de loi historique qui établit l’avortement comme une question de santé au lieu d’un crime, une réforme majeure alors que les lois n’avaient pas évolué depuis plus de quatre décennies.

Le Parlement a approuvé le texte par 68 contre 51.

Cet amendement indique qu’une femme doit disposer de la possibilité d’avorter jusqu’à 20 semaines de grossesse, sur conseil de son médecin. Passé ce délai, une femme enceinte devra passer un test et deux médecins devront convenir qu’un avortement est la bonne décision.

L’ancien cadre de loi établissait l’avortement comme un crime et une femme pouvait légalement avorter seulement si deux médecins certifiaient que la poursuite de la grossesse mettrait en danger sa santé physique ou mentale.

Praveen Menon; version française Jean Terzian

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below