March 18, 2020 / 6:04 AM / 5 months ago

USA 2020: Biden engrange des gains, Sanders pourrait se retirer

WASHINGTON (Reuters) - Joe Biden a empoché de larges succès face à Bernie Sanders dans les trois primaires démocrates organisées mardi - Floride, Illinois, Arizona -, creusant ainsi un écart quasi définitif avec son rival dans la course à l’investiture du parti pour l’élection présidentielle américaine de novembre prochain.

Joe Biden a empoché de larges succès face à Bernie Sanders dans les trois primaires démocrates organisées mardi - Floride, Illinois, Arizona -, creusant ainsi un écart quasi définitif avec son rival dans la course à l'investiture du parti pour l'élection présidentielle américaine de novembre prochain. /Photo prise le 12 mars 2020/REUTERS/Carlos Barria

Le triomphe de Joe Biden dans les trois Etats en jeu mardi semble indiquer que les démocrates sont prêts à s’unir derrière un candidat pour se focaliser sur le scrutin du 3 novembre face à Donald Trump, alors que le marathon des primaires démocrates va marquer une pause de plusieurs semaines sans vote.

Mercredi, le directeur de campagne de Bernie Sanders a déclaré que le sénateur du Vermont allait “évaluer sa campagne” pour l’investiture démocrate.

“Le prochaine étape des primaires aura lieu dans au minimum trois semaines. Le sénateur Sanders va discuter avec ses partisans pour évaluer sa campagne”, a déclaré Faiz Shakir, cité dans un communiqué.

“Pour l’instant, il se concentre sur la réponse du gouvernement à l’épidémie de coronavirus (...)”, a-t-il ajouté.

Dans le camp démocrate, la pression s’accentue pour que Bernie Sanders se retire.

De hauts représentants du Parti démocrate se sont inquiétés d’un scénario identique à 2016, quand la lutte prolongée et cinglante entre le sénateur du Vermont et Hillary Clinton a selon eux contribué à la défaite surprise de cette dernière face à Donald Trump lors du scrutin présidentiel.

Joe Biden a empoché mardi soir une série de victoires décisives, devançant Bernie Sanders de près de 40 points de pourcentage en Floride, de plus de 20 en Illinois et de plus de 10 en Arizona.

S’exprimant sur un ton austère depuis son domicile dans l’Etat du Delaware, Joe Biden, 77 ans, a déclaré que l’épidémie de coronavirus nécessitait un leadership de la part de la Maison blanche et lancé un appel aux nombreux jeunes soutenant Bernie Sanders.

“Laissez-moi dire en particulier aux jeunes électeurs qui ont été inspirés par le sénateur Sanders: je vous entends. Je sais ce qui est en jeu. Je sais ce que nous devons faire”, a-t-il dit. “Notre but en tant que campagne et mon objectif en tant que candidat à la présidence sont d’unifier ce parti et ensuite d’unifier la nation”.

BIDEN PRIVILÉGIÉ POUR GÉRER UNE CRISE

Joe Biden a été soutenu par un large éventail d’électeurs démocrates et indépendants, d’après les sondages de sortie des urnes réalisés par l’institut Edison Research. Les électeurs âgés de 18 à 44 ans représentent la seule catégorie démographique majeure ayant soutenu Bernie Sanders en Floride et en Illinois.

Une enquête d’opinion du même institut montre par ailleurs qu’une majorité d’électeurs démocrates et indépendants ayant voté mardi font davantage confiance à Joe Biden qu’à Bernie Sanders, 78 ans, pour gérer une crise majeure.

La Floride, où Trump avait devancé Clinton de justesse en 2016, était le principal enjeu de cette étape des primaires, avec 219 délégués à attribuer.

En dépit des craintes liées à l’épidémie de coronavirus, qui a provoqué l’interdiction des rassemblements publics importants et le report de la primaire dans l’Ohio également prévue mardi, la participation en Floride a été supérieure à celle des primaires de 2008 et 2016, selon les estimations de l’institut Edison Research.

Biden était crédité d’au moins 104 délégués contre 36 pour Sanders en prenant en compte la Floride et l’Illinois, tandis que plus d’une centaine de délégués restaient à attribuer.

L’ancien vice-président a pris les commandes de la course à l’investiture démocrate au cours des deux semaines écoulées, dépassant Bernie Sanders lors du “Super Tuesday” du 3 mars avant de lui infliger un revers majeur dans le Michigan la semaine dernière.

Face à l’épidémie de coronavirus, plusieurs Etats ont reporté la tenue de leur primaire, parmi lesquels la Géorgie (scrutin initialement prévu le 24 mars), la Louisiane (4 avril), le Maryland (28 avril) et le Kentucky (19 mai).

version française Jean Terzian et Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below