March 13, 2020 / 5:58 AM / 4 months ago

Irak: Frappes de représailles américaines contre une milice pro-iranienne

A Kerbala. Les Etats-Unis ont mené jeudi une série de frappes de représailles en Irak en réponse aux tirs de roquettes qui ont coûté la vie à deux militaires américains et un soldat britannique mercredi sur une base au nord de Bagdad. /Photo prise le 13 mars 2020/REUTERS/Alaa al-Marjani

WASHINGTON (Reuters) - Les Etats-Unis ont mené jeudi une série de frappes de représailles en Irak en réponse aux tirs de roquettes qui ont coûté la vie à deux militaires américains et un soldat britannique mercredi sur une base au nord de Bagdad.

Selon l’armée irakienne, qui a condamné les opérations américaines, quatre sites qui abritent des policiers et des unités de l’armée irakienne ont été touchés en plus des positions de la milice pro-iranienne à qui le Pentagone impute les tirs de roquettes contre la base militaire de Taji.

Trois soldats irakiens, deux policiers et un civil ont péri, a ajouté l’armée de Bagdad.

“Les Etats-Unis ont mené des frappes de précision défensives contre des installations du Kataïb Hezbollah à travers le pays”, dit un communiqué du Pentagone, ajoutant que ces frappes étaient “proportionnées et en réponse directe à la menace posée par les milices chiites soutenues par l’Iran”.

Aucun bilan humain n’a été transmis par l’US Army.

Le secrétaire américain à la Défense Mark Esper, cité dans le communiqué, a prévenu que les Etats-Unis prendraient “toutes les mesures nécessaires pour protéger leurs forces en Irak et dans la région”.

L’Iran a déploré la réaction des Etats-Unis et recommandé à Washington de réévaluer sa présence et de s’interroger sur le comportement de ses soldats au lieu de l’accuser.

“Au lieu de prendre des mesures dangereuses et de proférer des accusations sans fondement, Trump devrait se pencher sur la présence illégale et sur le comportement de ses soldats et éviter de porter de fausses accusations pour passer leur responsabilité sous silence”, a déclaré Abbas Moussavi, porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères.

Phil Stewart, Idrees Ali, version française Jean-Stéphane Brosse et Arthur Connan, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below