March 12, 2020 / 10:43 AM / 21 days ago

Coronavirus: La Chine s'indigne des reproches américains

Le ministère chinois des Affaires étrangères s'est indigné jeudi des propos tenus la veille par Robert O'Brien (photo), conseiller américain à la Sécurité nationale, qui a reproché à Pékin d'avoir réagi tardivement face au nouveau coronavirus. /Photo prise le 28 janvier 2020/REUTERS/Joshua Roberts

PEKIN (Reuters) - Le ministère chinois des Affaires étrangères s’est indigné jeudi des propos tenus la veille par Robert O’Brien, conseiller américain à la Sécurité nationale, qui a reproché à Pékin d’avoir réagi tardivement face au nouveau coronavirus.

Les remarques “immorales et irresponsables” de certains responsables ne contribuent pas aux efforts déployés par les Etats-Unis pour lutter contre l’épidémie, a jugé Geng Shuang, porte-parole du ministère, lors d’une conférence de presse.

“Nous souhaitons que certains responsables américains consacrent leur énergie à la lutte contre le virus et la promotion de la coopération, plutôt qu’à incriminer la Chine”, a-t-il poursuivi.

Robert O’Brien a reproché aux autorités chinoises d’avoir dissimulé dans un premier temps l’existence du nouveau coronavirus, ce qui a, selon lui, “coûté deux mois à la communauté internationale”.

Pékin assure de son côté que les mesures inédites de confinement mises en oeuvre en janvier et février, notamment dans la province centrale du Hubei, où la maladie et apparue en décembre, ont au contraire ralenti sa propagation à l’étranger.

Gabriel Crossley, version française Jean-Philippe Lefief, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below