March 5, 2020 / 1:25 PM / 3 months ago

Brexit: Barnier fait état de "graves divergences" entre Londres et Bruxelles

Michel Barnier a fait état jeudi de "graves divergences" entre l'Union européenne et le Royaume-Uni, à l'issue d'une première série de discussions sur le cadre de leurs futures relations. /Photo prise le 5 mars 2020/REUTERS/Johanna Geron

BRUXELLES (Reuters) - Michel Barnier a fait état jeudi de “graves divergences” entre l’Union européenne et le Royaume-Uni, à l’issue d’une première série de discussions sur le cadre de leurs futures relations.

“Un accord est possible, même s’il est difficile”, a toutefois estimé le négociateur européen, qui s’adressait à la presse.

De solides réserves ont notamment été exprimées en ce qui concerne “les règles du jeu équitables” censées garantir le respect des règles de concurrence entre entreprises européennes et britanniques, a-t-il précisé.

La Grande-Bretagne souhaite par ailleurs qu’un accord séparé sur la pêche soit renouvelé chaque année, ce que Michel Barnier a jugé irréalisable.

Elle préférerait en outre conclure des accords séparés sur les différents points de la discussion, alors que l’UE veut un accord global, qui laisserait à la Cour de justice européenne le dernier mot sur l’interprétation des règles communes, a-t-il poursuivi, ajoutant que Londres avait refusé de signer la Convention européenne des droits de l’homme.

Phil Hogan, commissaire européen au Commerce, a quant à lui jugé que le ton des discussions s’était amélioré, tout en regrettant la rhétorique de Londres.

Un porte-parole du gouvernement britannique a confirmé qu’il s’attendait à des négociations difficiles et que des divergences profondes persistaient entre les deux parties.

“Ce seront des négociations difficiles. Il y a dans certains domaines une sorte de terrain d’entente sur la manière d’aborder les discussions à venir. Pour d’autres secteurs, pour la pêche, la gouvernance, la justice pénale (...), il y a, comme prévu, des divergences sensibles”, a dit ce porte-parole.

Les deux parties doivent se retrouver à Londres le 18 mars pour reprendre leur dialogue.

Gabriela Baczynska, version française Jean-Philippe Lefief et Nicolas Delame, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below