March 3, 2020 / 6:20 AM / 3 months ago

Coronavirus: Pas de mesures spécifiques dans le projet de communiqué du G7

(Reuters) - Les pays du G7 vont exprimer, dans un communiqué qui sera publié mardi, leur détermination à limiter l’impact économique de l’épidémie de nouveau coronavirus mais sans aller jusqu’à prôner un effort budgétaire ou des baisses coordonnées de taux d’intérêt, ont déclaré deux responsables de ce groupe de pays.

Les pays du G7 vont exprimer, dans un communiqué qui sera publié mardi, leur détermination à limiter l'impact économique de l'épidémie de nouveau coronavirus mais sans aller jusqu'à prôner un effort budgétaire ou des baisses coordonnées de taux d'intérêt, ont déclaré deux responsables de ce groupe de pays. /Photo prise le 3 mars 2020/REUTERS/Athit Perawongmetha

Alors que la propagation de cette maladie apparue en décembre en Chine alimente les craintes d’un brutal ralentissement de l’économie mondiale, voire d’une récession, les ministres des Finances et gouverneurs des banques centrales du G7 participent à 12h00 GMT à une conférence téléphonique consacrée à cette crise sanitaire et publieront un communiqué à l’issue de leurs débats.

Dans ce communiqué, les pays du G7 vont s’engager à collaborer pour atténuer les conséquences économiques de l’épidémie, a dit un responsable du groupe.

Une autre source au sein du G7 a déclaré que ces puissances économiques allaient exprimer leur détermination à mettre en oeuvre, si nécessaire, une action coordonnée pour limiter l’impact du coronavirus sur l’économie mondiale.

Selon ces deux sources, les pays du G7 s’abstiendront cependant d’appeler directement à des mesures immédiates et concrètes sur les plans budgétaire et monétaire.

“Nous en sommes encore au tout début de l’épidémie. Et il n’est pas encore possible de prédire l’évolution de l’épidémie. Donc l’impression générale est qu’il est encore trop tôt pour une telle initiative”, a dit la deuxième source.

La coronavirus apparu en décembre en Chine s’est propagé à 77 autres pays et territoires. Il a contaminé plus de 90.000 personnes à travers le monde et fait 2.943 morts en Chine et plus de 75 ailleurs.

Le gouverneur de la Banque du Japon, Haruhiko Kuroda, a déclaré lundi que la BoJ prendrait les mesures nécessaires pour stabiliser les marchés secoués par cette crise sanitaire mondiale. Ces propos, qui ont fait écho à ceux tenus vendredi par le président de la Réserve fédérale américaine (Fed) Jerome Powell, ont alimenté les spéculations sur une possible intervention coordonnée des grandes banques centrales.

L’Union européenne réfléchit de son côté à des mesures susceptibles de protéger son économie des retombées du nouveau coronavirus, ont fait savoir lundi plusieurs de ses dirigeants, alors que le nombre de nouveaux cas et de décès liés au virus continue d’augmenter.

Le ministre français de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a déclaré que l’impact de l’épidémie sur la croissance de l’économie française serait “beaucoup plus significatif” que sa première estimation, et a par ailleurs répété que le gouvernement se tenait prêt à prendre toutes les mesures de soutien nécessaires pour aider les entreprises à y faire face.

Rédaction de Reuters; version française Jean Terzian et Bertrand Boucey, édité par Nicolas Delame

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below