March 1, 2020 / 12:57 PM / 3 months ago

La Turquie dit avoir détruit des dizaines de cibles syriennes

Le ministre turc de la Défense Hulusi Akar. La Turquie a affirmé dimanche avoir détruit plus de 100 chars, des systèmes de défense antiaérienne et deux avions de combat appartenant à l'armée syrienne dans le cadre des représailles à la mort de 33 soldats turcs dans un raid mené jeudi par Damas. /Photo prise le 24 octobre 2019/REUTERS/Johanna Geron

ISTANBUL/BEYROUTH (Reuters) - La Turquie a affirmé dimanche avoir détruit plus de 100 chars, des systèmes de défense antiaérienne et deux avions de combat appartenant à l’armée syrienne dans le cadre des représailles à la mort de 33 soldats turcs dans un raid mené jeudi par Damas.

Depuis le 27 février, a déclaré le ministre de la Défense Hulusi Akar, dans le cadre d’une opération baptisée “bouclier de printemps”, la Turquie a détruit un drone, huit hélicoptères, 103 chars, 72 obusiers, des lance-roquettes et six systèmes de défense anti-aérienne. Il a ajouté que 2.212 membres des forces syriennes avaient été “neutralisés”, terme généralement utilisé pour signifier tué, blessé ou capturé.

L’Observatoire syrien des droits de l’homme a dénombré de son côté 74 morts dans les rangs des forces syriennes depuis la même date.

Le ministère turc de la Défense a ajouté que l’armée turque avait abattu deux avions de combat syriens dimanche au-dessus de la province d’Idlib. Les Syriens ont abattu un drone turc, a-t-il également précisé.

Les pilotes syriens ont pu s’éjecter en parachute et se portent bien, écrit l’agence de presse officielle syrienne Sana, sans autres détails.

L’armée syrienne a parallèlement annoncé dimanche la fermeture aux avions et drones de tout l’espace aérien au-dessus du nord-ouest du pays, région tenue en partie par la rébellion avec le soutien de la Turquie.

“Tout aéronef qui violera notre espace aérien sera considéré comme un aéronef ennemi qui doit être abattu”, a rapporté l’agence Sana, citant une source militaire.

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, et son homologue russe Sergueï Lavrov se sont mis d’accord sur un ensemble de mesures pour créer un climat favorable à la recherche d’une solution dans la crise, selon Ankara.

Un haut responsable turc a déclaré que les présidents Recep Tayyip Erdogan et Vladimir Poutine devraient se rencontrer jeudi à Moscou, afin d’annoncer un nouvel accord sur Idlib.

Ali Kucukgocmen, Ellen Francis, version française Jean-Stéphane Brosse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below