March 1, 2020 / 11:02 AM / a month ago

Primaires démocrates: Biden se relance en Caroline du Sud

COLUMBIA, Caroline du Sud (Reuters) - A trois jours du “Super Tuesday”, Joe Biden s’est relancé dans la course à l’investiture démocrate pour l’élection présidentielle américaine du 3 novembre en remportant largement samedi la primaire de Caroline du Sud grâce au soutien de l’électorat afro-américain.

L'ancien vice-président Joe Biden (photo) est donné vainqueur de la primaire démocrate en Caroline du Sud, une victoire qui relance sa campagne et lui offre la possibilité de se présenter comme l'alternative "modérée" au favori Bernie Sanders. /Photo prise le 29 février 2020/REUTERS/Elizabeth Frantz

Cette victoire offre à l’ancien vice-président de Barack Obama l’occasion de se présenter comme une alternative modérée à Bernie Sanders, candidat “socialiste” autoproclamé qui rassemble pour l’instant le plus grand nombre de délégués après les caucus de l’Iowa et du Nevada et la primaire du New Hampshire.

Le “Super Tuesday”, pendant lequel seront élus dans 14 Etats environ 40% des délégués à la convention démocrate qui désignera en juillet l’adversaire de Donald Trump, devrait donner une idée claire de la suite du processus, d’autant plus que le milliardaire Michael Bloomberg, entré tardivement dans la campagne à coups de centaines de millions de dollars, sera pour la première fois soumis au vote des électeurs.

Selon des résultats quasi définitifs, Joe Biden a remporté la primaire de Caroline du Sud avec 49% des voix, Bernie Sanders se classant deuxième avec 20% des suffrages. Le milliardaire Tom Steyer a fini troisième, avec 11%, avant d’annoncer le retrait de sa candidature.

Tous les autres candidats sont sous la barre des 10%.

Il s’agit de la première victoire pour Joe Biden aux primaires démocrates, après deux revers dans l’Iowa et le New Hamsphire et une deuxième place dans le Nevada.

Selon les premières projections, Biden devrait gagner au moins 32 délégués en Caroline du Sud, sur les 54 attribués, et Sanders 11 délégués.

Avant la primaire, Sanders comptait 54 délégués, le centriste Pete Buttigieg en totalisait 26 et Joe Biden en avait 15. Il faut réunir sous son nom au moins 1.991 délégués pour obtenir l’investiture.

“LES AMÉRICAINS VEULENT DES RÉSULTATS”

Fort de ce succès, Joe Biden, 77 ans, n’a pas tardé à prendre pour cible Bernie Sanders, 78 ans, sénateur indépendant du Vermont dont l’état-major démocrate redoute qu’il soit trop à gauche pour battre Donald Trump.

“Les démocrates veulent un candidat qui soit démocrate”, a déclaré Joe Biden à ses partisans. “La plupart des Américains ne veulent pas la promesse d’une révolution. Plus que des promesses, ils veulent des résultats.”

L’ancien vice-président est en tête devant Sanders dans de nombreuses catégories démographiques ou idéologiques, montre l’institut de sondage Edison Research. Il a obtenu le soutien de 61% de l’électorat afro-américain contre 17% pour Sanders.

Pendant des mois, l’équipe de campagne de Joe Biden affirmait que cet Etat servirait de “pare-feu” compte tenu de sa cote de popularité au sein de l’électorat noir. L’ex-colistier de Barack Obama avait même laissé entendre que sa campagne serait en danger s’il ne remportait pas ce scrutin.

Joseph Ax et Trevor Hunnicutt, version française Arthur Connan et Jean-Stéphane Brosse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below