February 29, 2020 / 11:10 AM / 3 months ago

Incidents entre police et réfugiés à la frontière gréco-turque

La police grecque a repoussé samedi matin à l'aide de gaz lacrymogène des groupes de réfugiés cherchant à entrer en Grèce à partir de la Turquie. /Photo prise le 29 février 2020/REUTERS/Huseyin Aldemir

KASTANIES, Grèce (Reuters) - La police grecque a repoussé samedi matin à l’aide de gaz lacrymogène des groupes de réfugiés cherchant à entrer en Grèce à partir de la Turquie, qui a annoncé jeudi soir qu’elle ne bloquerait plus le passage des migrants vers l’Union européenne en raison de l’intensification des combats en Syrie.

“Le gouvernement fera tout ce qu’il faut pour protéger ses frontières”, a déclaré à des journalistes le porte-parole du gouvernement grec Stelios Petsas, ajoutant qu’au cours des dernières 24 heures, les autorités grecques avaient empêché 4.000 personnes de franchir la frontière.

Des images de la chaîne grecque Skai TV filmées au poste-frontière de Kastanies, à 900 km au nord-est d’Athènes, ont montré des policiers anti-émeutes tirant des cartouches de gaz lacrymogène sur des groupes de migrants leur jetant des pierres ou leur criant des insultes.

A Istanbul samedi, le président turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé que 18.000 migrants avaient quitté la Turquie pour gagner l’Europe depuis jeudi et que leur nombre allait croître.

Lefteris Papadimas, version française Jean-Stéphane Brosse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below