for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Les taliban font taire leurs armes à l'approche d'un accord avec Washington

Des enfants afghans fêtent la prochaine signature d'un accord entre l'Afghanistan et les Etats-Unis. Les taliban afghans ont ordonné samedi à tous leurs combattants de "s'abstenir de toute attaque" à l'approche de la signature à Doha de l'accord avec les Etats-Unis. /Photo prise le 28 février 2020/REUTERS/Parwiz

KABOUL (Reuters) - Les taliban afghans ont ordonné samedi à tous leurs combattants de “s’abstenir de toute attaque” à l’approche de la signature à Doha d’un accord avec les Etats-Unis qui doit ouvrir la voie à des négociations de paix en Afghanistan et au retrait des troupes américaines.

“Aujourd’hui, tous les combattants taliban ont ordre de s’abstenir de toute attaque (...) pour le bien de la nation”, a déclaré Zabiullah Mujahid, porte-parole des insurgés.

L’accord doit être signé dans la journée à Doha, la capitale qatarie, en présence du secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo et de hauts responsables taliban.

Le chef du Pentagone Mark Esper et le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg se rendront parallèlement à Kaboul.

L’accord doit ouvrir la voie à des négociations entre les taliban et le gouvernement afghan pour mettre fin à la guerre entamée en 2001 - après les attentats du 11-Septembre - par l’envoi de troupes américaines dans le pays pour renverser le régime taliban alors au pouvoir.

Il doit également fixer un calendrier de retrait de milliers de militaires américains en échange de la garantie que les taliban ne permettront pas à des organisations djihadistes comme Al Qaïda d’opérer en Afghanistan.

Le retrait d’Afghanistan des quelque 13.000 soldats américains toujours stationnés dans le pays est un objectif majeur de politique étrangère de Donald Trump, qui, s’il l’atteint, pourrait y puiser un argument de campagne supplémentaire en vue de sa réélection en novembre prochain.

Ce samedi est un “jour monumental pour l’Afghanistan”, a tweeté l’ambassade des Etats-Unis à Kaboul.

Outre les Américains, environ 8.500 soldats venus de 37 pays participent sous l’égide de l’Otan à la mission “Resolute Support” de formation, de conseil et d’assistance aux forces afghanes.

Abdul Qadir Sediqi, Rupam Jain, version française Jean-Stéphane Brosse

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up