February 19, 2020 / 3:06 PM / 3 months ago

Le G20 s'attend à une modeste reprise de la croissance mondiale

Les ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales du G20 s'attendent à une modeste reprise de la croissance mondiale en 2020 et 2021, mais redoutent les conséquences économiques de l'épidémie de coronavirus, selon un projet de communiqué rédigé pour leur réunion de samedi et dimanche à Riyad. /Photo d'archives/REUTERS/Kai Pfaffenbach

BRUXELLES (Reuters) - Les ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales du G20 s’attendent à une modeste reprise de la croissance mondiale en 2020 et 2021, mais redoutent les conséquences économiques de l’épidémie de coronavirus, selon un projet de communiqué rédigé pour leur réunion de samedi et dimanche à Riyad.

“Après des signes de stabilisation fin 2019, la croissance économique mondiale devrait se redresser légèrement en 2020 et 2021. La reprise est soutenue par la poursuite de conditions financières accommodantes et certains signes d’apaisement des tensions commerciales”, écrivent les auteurs de ce document dont Reuters a pu prendre connaissance mercredi.

“La croissance économique mondiale reste toutefois lente et les risques de révision à la baisse des perspectives persistent, notamment ceux résultant des conséquences de la nouvelle épidémie de coronavirus, des tensions géopolitiques et de l’incertitude politique”, ajoutent-ils. La déclaration pourrait encore être modifiée avant son adoption, dimanche.

Les ministres et banquiers centraux approuveront par ailleurs les conclusions du sommet du G20 de 2019, dans lesquelles les Etats membres s’engagent à faire le nécessaire pour créer un “environnement commercial et d’investissement libre, équitable, non discriminatoire, transparent, prévisible et stable”.

Ils répéteront en outre que la souplesse des taux de change, peut être utile pour amortir les chocs, qu’une volatilité excessive ou des mouvements désordonnés de ces taux peuvent avoir des conséquences néfastes sur la stabilité économique et financière, et promettront de s’abstenir de toute dévaluation compétitive.

Enfin, les délégués approuveront l’accord de principe sur les règles fiscales mondiales pour les entreprises du numérique adopté le mois dernier par les Etats-membres de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), selon un représentant du G20.

Jan Strupczewski, version française Jean-Philippe Lefief

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below