February 17, 2020 / 11:52 AM / 3 months ago

Afghanistan: Attaque des taliban en dépit de l'accord avec Washington

Sur la photo, des forces gouvernementales afghanes à Kunduz, Afghanistan. Les taliban s'en sont pris dans la nuit de dimanche à lundi aux forces gouvernementales afghanes et ont prévenu que leurs attaques se poursuivraient tant qu'ils n'auraient pas reçu d'instruction claire sur la baisse des violences prévue dans le cadre d'un accord conclu avec les Etats-Unis. /Image d'archives/REUTERS/Afghan Interior Ministry

KABOUL (Reuters) - Les taliban s’en sont pris dans la nuit de dimanche à lundi aux forces gouvernementales afghanes et ont prévenu que leurs attaques se poursuivraient tant qu’ils n’auraient pas reçu d’instruction claire sur la baisse des violences prévue dans le cadre d’un accord conclu avec les Etats-Unis.

L’attaque, qui s’est produite à un poste de contrôle de la province de Kunduz, a fait 19 morts dans les rangs des forces afghanes, selon les taliban, et cinq selon le ministère afghan de la Défense qui a précisé que des frappes aériennes avaient été menées en représailles.

Les taliban ont également annoncé avoir abattu un hélicoptère de l’armée afghane dans la province de Nimroz, une affirmation démentie par les autorités locales qui ont expliqué que l’appareil avait été contraint à un atterrissage d’urgence sans pour autant avoir fait l’objet d’une attaque.

L’attaque à Kunduz survient moins de trois jours après l’annonce - par un haut responsable américain - d’un accord entre les Etats-Unis et les taliban portant sur une baisse de la violence sur une période de sept jours qui pourrait aboutir à un retrait des forces américaines d’Afghanistan.

Les Etats-Unis exigent que les insurgés islamistes observent une période de calme avant de conclure un accord de paix avec eux. Selon un responsable taliban présent au Qatar, cet accord pourrait être formellement signé lors d’une cérémonie à Doha à la fin du mois de février.

Sur le terrain, des commandants taliban dans les provinces de Paktika et de Nangarhar ont prévenu qu’ils n’avaient pas l’intention d’interrompre leurs attaques à ce stade. “Notre commandement ne nous a fait parvenir aucun message sur un cessez-le-feu”, a indiqué pour sa part un commandant taliban dans la province d’Helmand, dans le sud du pays.

Abdul Qadir Sediqi et Jibran Ahmad, version française Marine Pennetier, édité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below