February 13, 2020 / 6:44 AM / 4 months ago

Trois sénateurs US vendredi en Ukraine, un "allié stratégique"

Les sénateurs républicains Ron Johnson (photo) et John Barrasso et le sénateur démocrate Chris Murphy rencontreront vendredi à Kiev le président ukrainien Volodimir Zelenski avec l'objectif de souligner l'importance de l'Ukraine comme allié stratégique des Etats-Unis, alors que le pays d'Europe de l'Est s'est retrouvé au centre du procès en destitution visant Donald Trump. /Photo d'archives/REUTERS/Joshua Roberts

WASHINGTON (Reuters) - Trois sénateurs américains rencontreront vendredi à Kiev le président ukrainien Volodimir Zelenski avec l’objectif de souligner l’importance de l’Ukraine comme allié stratégique des Etats-Unis, alors que le pays d’Europe de l’Est s’est retrouvé au centre du procès en destitution visant Donald Trump.

“La relation entre les USA et l’Ukraine est plus importante que jamais”, ont dit les sénateurs républicains Ron Johnson et John Barrasso et le sénateur démocrate Chris Murphy dans un communiqué diffusé mercredi annonçant leur déplacement.

“L’avenir de l’Ukraine est important pour les Etats-Unis et nous devons nous assurer que l’Ukraine sait que nous la considérons comme un allié stratégique”, ont ajouté les sénateurs, membre d’une sous-commission du Sénat sur l’Europe et la coopération sécuritaire dans la région.

Johnson et Murphy s’étaient déjà entretenus avec Zelenski à Kiev le 5 septembre dernier, alors que le gouvernement ukrainien cherchait à comprendre pourquoi l’aide américaine avait été suspendue.

Cette décision, de même qu’un entretien téléphonique en juillet dernier entre Donald Trump et son homologue ukrainien, se sont retrouvés au centre de la procédure de destitution (“impeachment”) engagée par l’opposition démocrate contre le président républicain des Etats-Unis.

Le Sénat, où les républicains sont majoritaires, a voté la semaine dernière l’acquittement de Donald Trump. La défense du locataire de la Maison blanche a avancé que l’aide américaine avait été bloquée à cause de la corruption en Ukraine, et non pas pour faire pression sur Kiev afin que soit ouverte une enquête contre Joe Biden comme l’affirmaient les “procureurs” démocrates.

Patricia Zengerle; version française Jean Terzian

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below