February 12, 2020 / 9:39 PM / 4 months ago

Le Sénat US compte limiter la capacité de Trump à déclencher une guerre contre l'Iran

WASHINGTON (Reuters) - Le Sénat des Etats-Unis a accepté mercredi de procéder prochainement à un vote sur un texte destiné à limiter la capacité de Donald Trump à déclencher une guerre avec l’Iran, huit élus de la majorité républicaine ayant décidé de soutenir cette proposition avec les démocrates.

Le Sénat des Etats-Unis a accepté mercredi de procéder prochainement à un vote sur un texte destiné à limiter la capacité de Donald Trump à déclencher une guerre avec l'Iran, huit élus de la majorité républicaine ayant décidé de soutenir cette proposition avec les démocrates. /Photo prise le 12 février 2020/REUTERS/Tom Brenner

Ce texte obligerait le président des Etats-Unis à retirer les forces américaines engagées dans un conflit avec l’Iran si le Congrès n’adopte pas de déclaration de guerre ou d’autorisation spécifique pour l’usage de la force militaire.

La motion en faveur de l’organisation d’un vote a été adoptée par 51 voix contre 45.

Les adversaires républicains de ce texte, y compris Donald Trump, jugent que son adoption adresserait un mauvais signal à l’Iran.

“Il est très important pour la SECURITE de notre pays que le Sénat des Etats-Unis ne vote pas la Résolution sur les Pouvoirs de Guerre contre l’Iran. Nous nous en sortons très bien avec l’Iran et ce n’est pas le moment de faire preuve de faiblesse”, a écrit le président américain sur Twitter.

Les partisans du texte contestent cette interprétation.

Pour le républicain Mike Lee, qui se qualifie lui-même de “grand fan” de la politique étrangère de Donald Trump, ce projet répond à la volonté présidentielle de limiter les interventions militaires. “Cela ne devrait pas faire débat”, a-t-il dit.

Les démocrates et certains élus républicains se plaignent de ne pas être correctement informés de la stratégie présidentielle au sujet de l’Iran.

Donald Trump a ainsi ordonné début janvier l’assassinat ciblé, par une frappe de drone en Irak, de l’influent général iranien Qassem Soleimani, sans en informer le Congrès au préalable.

Malgré l’appui de quelques sénateurs républicains, le projet de texte qui sera soumis au vote ne devrait pas recueillir suffisamment de voix pour surmonter un éventuel veto présidentiel.

Patricia Zengerle, avec Susan Heavey; version française Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below