February 7, 2020 / 1:45 PM / 4 months ago

Adversaire de Trump dans le camp républicain, Walsh arrête les frais

Le républicain Joe Walsh (photo), ancien élu de l'Illinois à la Chambre des représentants, a annoncé vendredi sur CNN qu'il se retirait de la primaire républicaine en vue de l'élection présidentielle de novembre. /Photo d'archives/REUTERS/Mark Kauzlarich

WASHINGTON (Reuters) - Le républicain Joe Walsh, ancien élu de l’Illinois à la Chambre des représentants, a annoncé vendredi sur CNN qu’il se retirait de la primaire républicaine en vue de l’élection présidentielle de novembre.

Il était l’un des deux seuls rivaux de Donald Trump dans le camp républicain. Mais sa candidature de témoignage n’a pas survécu à la première étape des primaires, les caucus de l’Iowa, où Walsh n’a obtenu lundi que 1,1% des voix contre 97,1% pour Trump. Bill Weld a fait un peu mieux, avec un score de 1,3%.

“Je suspends ma campagne mais notre combat contre le Culte de Trump ne fait que commencer. Je promets de tout faire pour mettre en échec Trump et ses complices en novembre”, explique Joe Walsh sur son compte Twitter.

Sur CNN, il a affirmé que le Grand Old Party n’était “plus un parti, mais une secte” tout entière vouée au culte de Donald Trump. “On ne peut pas le battre dans le cadre d’une primaire républicaine”, a-t-il ajouté.

Makini Brice; version française Henri-Pierre André

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below