February 6, 2020 / 3:56 PM / 4 months ago

Le président algérien gracie 6.000 détenus

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune (en photo) a gracié jeudi plus de 6.000 détenus condamnés à des peines de prison inférieures ou égales à 18 mois. /Photo prise le 13 décembre 2019/REUTERS/Ramzi Boudina

ALGER (Reuters) - Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a gracié jeudi plus de 6.000 détenus condamnés à des peines de prison inférieures ou égales à 18 mois.

Elu en décembre à l’issue d’un scrutin boycotté par les partisans d’un renouvellement de l’élite politique qui manifestent tous les vendredis depuis près d’un an, le chef de l’Etat s’efforce de restaurer la confiance de l’opinion.

Des milliers de manifestants continuent à défiler chaque semaine, mais le mouvement semble marquer le pas depuis l’élection d’Abdelmadjid Tebboune, qui a proposé de négocier avec l’opposition et de réformer la Constitution.

Il avait déjà gracié 3.471 détenus mardi et ordonné le mois dernier la remise en liberté de plusieurs dizaines de personnes arrêtées pour avoir participé aux manifestations.

Son prédécesseur Abdelaziz Bouteflika, qui a démissionné en avril sous la pression de la rue, avait gracié 5.000 prisonniers en 2017 à l’occasion de la fête nationale.

Hamid Ould Ahmed, version française Jean-Philippe Lefief, édité par Jean-Stéphane Brosse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below