February 6, 2020 / 10:50 AM / 4 months ago

Acquitté, Donald Trump va repartir en campagne de plus belle

WASHINGTON (Reuters) - Donald Trump, confiant après son acquittement mercredi par le Sénat à l’issue de son procès en destitution, est désormais prêt à tourner la page pour repartir en campagne pour sa réélection.

Donald Trump, confiant après son acquittement mercredi par le Sénat à l'issue de son procès en destitution, est désormais prêt à tourner la page pour repartir en campagne pour sa réélection. /Photo prise le 30 janvier 2020/REUTERS/Jonathan Ernst

La chambre haute, dominée par les républicains, a sans surprise jugé le président des Etats-Unis non coupable d’abus de pouvoir et non coupable d’entrave aux travaux du Congrès, à l’issue d’une procédure initiée par les démocrates.

Donald Trump, qui avait jugé ce procès en destitution “illégitime”, doit s’exprimer dans la journée à ce sujet depuis la Maison blanche.

Selon ses conseillers, il se consacrera ensuite tout entier à ses objectifs politiques, en se lançant à plein régime dans la campagne pour sa réélection le 3 novembre prochain et dans la concrétisation de ses engagements de 2016.

“Le président est ravi de tourner la page de ce nouvel épisode honteux des démocrates et est impatient de continuer son travail pour les citoyens américains en 2020 et au-delà”, a déclaré la Maison blanche dans un communiqué diffusé après l’annonce du verdict.

“TRUMP FOREVER”

Malgré son acquittement, le président des Etats-Unis n’est pas sorti indemne de cet épisode.

Nancy Pelosi, la présidente démocrate de la Chambre des représentants, a ainsi souligné que son mandat resterait entaché par ce procès en destitution, le troisième visant un président dans l’histoire des Etats-Unis.

Le fait que le sénateur républicain Mitt Romney se soit rangé aux côtés des démocrates sur l’accusation d’abus de pouvoir empêche par ailleurs le locataire de la Maison blanche de reléguer ce procès au rang de manoeuvre partisane.

Dans les rangs des républicains, on crie malgré tout victoire, en soulignant que les levées de fonds ont atteint des records pendant le déroulement de la procédure en destitution. Au cours du seul dernier trimestre 2019, les caisses de campagne du président sortant ont vu affluer 155 millions de dollars (environ 140 millions d’euros).

“La décision des démocrates d’aller au bout de ce procès en destitution restera dans l’histoire comme la pire manoeuvre politique de l’histoire américaine”, a estimé Tim Murtaugh, directeur de la communication de la campagne de Donald Trump.

Quelques minutes après l’annonce du verdict, Donald Trump a affiché sa confiance en publiant sur Twitter une vidéo montrant des affiches de campagne à son nom et où défilent les dates des prochaines échéances présidentielles aux Etats-Unis, le compteur partant de 2024 et arrivant à 10.000 avant un dernier panneau “4EVA” (forever, c’est-à-dire pour toujours).

Aux Etats-Unis, la Constitution limite à deux le nombre de mandats présidentiels.

Cet épisode derrière lui, Donald Trump devrait faire campagne en capitalisant sur la solidité de l’économie américaine et en n’ayant cesse de rappeler l’échec de la tentative des démocrates pour le contrer.

Ses partisans préviennent cependant que les démocrates vont sans doute poursuivre leurs investigations.

“Je pense que le président Trump et tous ses alliés sont parfaitement conscients du fait que les démocrates vont sans cesse continuer de faire barrage jusqu’à l’élection de novembre”, a déclaré Jason Miller, conseiller du président lors de la campagne de 2016.

Myriam Rivet pour la version française

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below