February 4, 2020 / 9:30 PM / 6 months ago

Acquitter Trump pour stopper la fièvre clanique, plaide le sénateur McConnell

WASHINGTON (Reuters) - A la veille du vote au Sénat, et à quelques heures du discours annuel de Donald Trump sur l’état de l’Union, les ténors républicains du Sénat ont exhorté mardi la chambre haute du Congrès à acquitter le président républicain pour faire tomber la “fièvre clanique”.

A la veille du vote au Sénat, et à quelques heures du discours annuel de Donald Trump sur l'état de l'Union, les ténors républicains du Sénat ont exhorté mardi la chambre haute du Congrès à acquitter le président républicain pour faire tomber la "fièvre clanique". En photo Mitch McConnell, le chef de la majorité républicaine au Sénat. /Photo prise le 3 février 2020/REUTERS/Amanda Voisard

“Nous devons voter pour rejeter l’abus de pouvoir commis par la Chambre des représentants, voter pour protéger nos institutions, voter pour rejeter de nouveaux précédents qui réduiraient en ruine l’oeuvre des Rédacteurs (ndlr, de la Constitution), voter pour empêcher que la fièvre clanique n’entre en ébullition et ne brûle notre république”, a lancé Mitch McConnell, le chef de la majorité républicaine au Sénat.

Les démocrates, majoritaires à la Chambre des représentants, ont voté le 18 décembre la mise en accusation de Donald Trump pour avoir fait pression sur l’Ukraine afin qu’elle ouvre une enquête contre Joe Biden, possible rival de Trump à l’élection présidentielle de novembre prochain, et s’être rendu coupable d’entrave à leur action du Congrès.

Leur décision a provoqué le procès en destitution du président républicain qui se déroule devant le Sénat et dont l’issue la plus vraisemblable, compte tenu du rapport de forces politiques, est un acquittement de Donald Trump.

Pour que “l’impeachment” soit approuvé, il faudrait en effet une majorité des deux tiers, soit 67 voix. Or, aucun des 53 sénateurs républicains n’a fait part de sa volonté de rompre les rangs.

Mais le procès a illustré la polarisation du pays, exacerbée par l’ouverture des primaires en vue de l’élection présidentielle de novembre prochain où Trump briguera un second mandat.

“Les démocrates de Washington pensent que le président Donald Trump a commis un crime ou délit majeur au moment même où il a battu Hillary Clinton lors de l’élection de 2016. C’est le péché originel de cette présidence, il a gagné et ils ont perdu”, a accusé McConnell.

Dans le camp opposé, Edward Markey, sénateur démocrate du Massachusetts, a prévenu que si les républicains l’acquittent, “une majorité dans cette assemblée aura fait du président Trump un dictateur”.

Le vote est prévu mercredi vers à 16h00 (21h00 GMT).

Dans une interview accordée au New York Times, Nancy Pelosi, présidente démocrate de la Chambre des représentants, estime que même si le Sénat acquitte Trump, les démocrates auront réussi à démasquer ses agissements qui, dit-elle, le rendent inaptes à la charge présidentielle et donc à une réélection dans neuf mois.

Susan Cornwell, David Morgan et Richard Cowan; version française Henri-Pierre André

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below