February 4, 2020 / 5:41 AM / 4 months ago

USA 2020: Le marathon des primaires démocrates démarre dans la confusion

DES MOINES, Iowa (Reuters) - Le marathon des primaires du Parti démocrate américain a démarré dans la confusion, lundi dans l’Iowa, où les organisateurs des “caucus” ont été incapables de publier les résultats en raison d’”incohérences” dans le décompte des voix.

Le marathon des primaires du Parti démocrate américain a démarré dans la confusion, lundi dans l'Iowa, où les organisateurs des "caucus" ont été incapables de publier les résultats en raison d'"incohérences" dans le décompte des voix. Photo prise le 4 février 2020/REUTERS/Jonathan Ernst

Les électeurs de cet Etat du Middle West se sont rassemblés dans plus de 1.600 écoles, salles municipales et autres bâtiments publics pour participer à la désignation de l’adversaire de Donald Trump lors de l’élection présidentielle du 3 novembre prochain.

L’Etat rural de l’Iowa, majoritairement blanc, était le premier test pour les 11 candidats démocrates. Un quarté de tête se dégage dans les dernières enquêtes d’opinion, avec le sénateur du Vermont Bernie Sanders et l’ancien vice-président Joe Biden au coude-à-coude, suivis de près par la sénatrice du Massachusetts Elizabeth Warren et l’ancien maire de South Bend (Indiana), Pete Buttigieg.

Après plus d’un an de pré-campagne électorale et plus de 800 millions de dollars de dépenses, les résultats des caucus de l’Iowa pourraient fournir certaines réponses à un parti qui essaie désespérément de trouver un moyen de battre Donald Trump.

Mais le Parti démocrate local a fait savoir qu’il devait procéder à des “contrôles qualitatifs” après avoir découvert des “incohérences” dans le décompte des résultats. Troy Price, son président, qui s’est adressé à la presse vers minuit, a promis qu’ils seraient communiqués dans la journée de mardi.

Sur Twitter, Donald Trump a parlé d’un “désastre absolu”. “Rien ne marche, comme lorsqu’ils gouvernaient le pays”, a dit le président américain, lui-même formellement désigné candidat par 90% des voix dans le même Etat.

Plusieurs équipes de candidats démocrates ont critiqué les instances locales. “Cela va ôter toute légitimité à celui qui sera déclaré vainqueur”, a dit une source au sein de l’équipe Buttigieg.

SANDERS REVENDIQUE LA VICTOIRE

L’équipe de Bernie Sanders a revendiqué la victoire sur la base de ses propres calculs, affirmant l’avoir emporté devant Pete Buttigieg, Elizabeth Warren et Joe Biden à la quatrième place.

Pete Buttigieg a de son côté donné rendez-vous à ses partisans dans le New Hampshire, prochaine étape des primaires le 11 février. “D’après toutes les indications, nous partons victorieux dans le New Hampshire”, a-t-il affirmé.

Battre Donald Trump était la principale motivation des électeurs démocrates qui participaient aux caucus de l’Iowa, selon un sondage effectué auprès de 1.512 d’entre eux, 62% disant vouloir barrer la route à une réélection du président républicain, contre 36% accordant la priorité au candidat le plus en phase avec eux sur les grands thèmes.

Même si un candidat l’emporte avec une large avance dans l’Iowa, il faudra attendre les scrutins dans les trois autres Etats “éclaireurs” - le New Hampshire, le Nevada et la Caroline du Sud en février - et le “Super Tuesday” du 3 mars - au cours duquel 14 Etats et territoires voteront le même jour et qu’apparaîtra un autre candidat démocrate, l’homme d’affaires Michael Bloomberg - pour que des écarts se creusent. Le marathon des primaires prendra fin en juin, avant la convention du Parti démocrate en juillet.

Le mécanisme des caucus de l’Iowa peut être déroutant, même pour les Américains qui suivent de près la politique. Lors d’une réunion, les électeurs se répartissent par groupes de préférence pour un candidat pour manifester publiquement leur soutien, ce qui peut faire pencher la balance au moment du vote. Si à ce vote un candidat n’atteint pas le seuil de 15% des électeurs, il est éliminé et on revote; les électeurs “libérés” par l’abandon de leur préféré peuvent reporter leurs voix sur un autre nom.

version française Arthur Connan et Jean-Stéphane Brosse, édité par Nicolas Delame

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below